• Accueil
  • Une enseignante de Montréal accusée d'agression sexuelle sur un élève du primaire

Une enseignante de Montréal accusée d'agression sexuelle sur un élève du primaire

Une enseignante de Montréal accusée d'agression sexuelle sur un élève du primaire
Photo Archives La Presse Canadienne

Dans sa chronique de l'activité judiciaire, mercredi, Marie-Laurence Delainey traitait d'une histoire épouvantable d’agression sexuelle: la victime est un enfant d’âge primaire et la personne accusée était enseignante à son école.

L’enseignante de 42 ans se nomme Josianne Lévesque et demeure à Laval. Elle a travaillé au Collège Jacques-Prévert, une école primaire du nord de Montréal pendant quatre ans.

La présumée victime, un enfant qui a déjà fréquenté cette école, est un garçon qui avait moins de dix ans et qui aurait été agressé sexuellement sur une période de 17 mois, d'octobre 2018 à mars 2020 à Laval.

Les parents informés six mois plus tard

Mercredi matin, Cogeco Nouvelles a appris qu’une lettre a été envoyée aux parents pour les informer des événements peu de temps après la démarche de la chroniqueuse auprès de l’école.

C’est donc environ six mois après l’arrestation de l’enseignante que le Collège en aurait informé certains parents.

« Le lien entre l’élève et l’enseignante n’est pas clair. Est-ce qu’il était dans sa classe? Ce n’est pas certain. Mais les deux auraient fréquenté l’école durant la même période. Les faits reprochés se seraient produits dans un contexte d’aide aux devoirs à l’extérieur de l’école. »

« C’est extrêmement rare de voir une femme arrêtée et accusée en lien avec des gestes à connotation sexuelle. C'est encore plus rare quand la victime est mineure. On me dit que dans 98% des cas, les suspects sont des hommes. » 

Les amateurs de sports
En direct de 12:00 à 14:00
0
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.