• Accueil
  • La COVID-19 a-t-elle forcé la libération de détenus dangereux?

La COVID-19 a-t-elle forcé la libération de détenus dangereux?

La COVID-19 a-t-elle forcé la libération de détenus dangereux?Getty Images/Stone/ Hans Neleman
La covid-19 a-t-elle influencé la libération des détenus ?

4:57

La covid-19 a-t-elle influencé la libération des détenus ?

Maria Mourani, criminologue

Détails

Selon Statistiques Canada, le nombre de détenus dans les établissements correctionnels a diminué de 16% de février à avril. Du jamais vu!

En avril 2020, il y avait 6000 détenus de moins dans les établissements correctionnels canadiens que deux mois plus tôt. 

Cela représente une baisse de 16 % de la population carcérale. 

Pour expliquer cette baisse, Statistiques Canada évoque les mesures prises par les établissements pour lutter contre la COVID-19.

Par exemple, des détenus ont été mis en liberté provisoire, alors que d’autres ont obtenu une libération anticipée.  

Doit-on alors s’inquiéter que des détenus dangereux aient été libérés précocement?

«Quand on regarde les chiffres de plus près, la baisse est d’à peine 2% dans les établissements fédéraux. Au fédéral, ce sont les détenus qui ont commis les crimes les plus graves et qui ont les sentences les plus longues»  

«Donc, le chiffre de 16% est influencé par les libérations qui sont faites par des établissements provinciaux pour les délits mineurs et les petites sentences. Donc, on peut s’attendre à ce qu’ils aient libéré des gens dont la date de libération était proche ou pour les délits mineurs et crimes non violents et les personnes âgées, malades»

La criminologue a également constaté que les détenues féminines ont été libérées en plus grand nombre que les détenus masculins durant cette période. 

«C’est normal parce qu’en général, la criminalité féminine est beaucoup moins violente que celle des hommes» 

De plus, la spécialiste se fait rassurante en expliquant que la plupart des détenus libérés n’ont pas été retournés à la maison, mais plutôt en maison de transition. 

En direct de 03:00 à 07:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.