12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • Ado agressé parce qu'il a bâillé!

Ado agressé parce qu'il a bâillé!

Ado agressé parce qu'il a bâillé!Getty Images Plus/ bodnarchuk

Un élève âgé de 14 ans de la polyvalente Charles-Gravel, au Saguenay, a été agressé violemment par un autre élève.

Un jeune de 14 ans a été arrêté par les policiers du Service de police de Saguenay, lundi, à l’École secondaire Charles-Gravel de Chicoutimi-Nord en lien avec cette histoire d’intimidation.

C’est Cogeco Nouvelles Saguenay qui a d’abord rapporté la nouvelle.

En entrevue avec Bernard Drainville mardi, la mère de la victime, Annick, a raconté comment son fils s’était fait agresser.

 

«Mon fils est arrivé à l’école. Il était dans le corridor et il a bâillé tout simplement. Et semble-t-il que cela a agressé l’autre élève !»

«L’autre élève est venu vers mon fils avec les poings fermés, très agressif. Mon fils savait très bien ce qui s’en venait et il a levé son sac à lunch pour se défendre. Il a plaqué mon fils au sol et il s’est violemment cogné la tête par terre. Mon fils m’a dit qu’il y avait une main qui l’étranglait pendant que l’autre le frappait. C’est un professeur qui a arrêté la bagarre et qui a appelé les ambulanciers»

Ce n’est pas la première fois que cet élève a une altercation avec le fils d’Annick. C’est survenu à quelques occasions dans le passé. L’élève agressif a d'ailleurs déjà été suspendu pour une et deux journées, mais il semble que cela ne l’empêche pas de harceler son fils.

«Il n’y a pas grand-chose à faire, il s’acharne»

La mère de famille croit que le harcèlement est lié aux tics vocaux de son fils qui souffre du syndrome de Gilles de la Tourette. Bien qu'il soit intégré dans une classe spéciale pour ados avec des difficultés, elle déplore qu'aucune sensibilisation n'ait été faite par les professeurs ou la direction pour expliquer les symptômes de son fils aux autres élèves. 

«On ne peut pas dire à un enfant qui a des tics de les arrêter, c’est un handicap. Ce n’est pas compris»

En direct de 03:00 à 07:00
1271
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.