• Accueil
  • Wali, profession tireur d'élite: «La mort devient banale»

Wali, profession tireur d'élite: «La mort devient banale»

Wali, profession tireur d'élite: «La mort devient banale»Getty Images/ Stocktrek Images
Wali est avec nous. Il vient nous présenter son livre: mission tireur d'élite.

13:01

Wali est un ancien tireur d’élite des Forces armées canadiennes. À deux reprises, il a effectué des missions périlleuses en Afghanistan.

Wali a été soldat dans les Forces armées canadiennes de 2002 à 2015. Pour immortaliser ses expériences de soldat au sein du Royal 22e Régiment, Wali a écrit un livre qui s’intitule «Mission tireur d’élite».

Au micro de Bernard Drainville, il a raconté ce qu’étaient ses responsabilités comme tireur d’élite, alors qu’il se trouvait à Kandahar, une région très dangereuse.

«On était quatre gars et on s’en allait en hélicoptère en territoire ennemi. Tu marches la nuit et tu te diriges vers une montagne. Tu es caché et tu peux appeler des frappes aériennes, tu peux engager par armes à feu. Comme tireur d’élite, il faut être très bon avec la radio et l’observation. Souvent, la solution n’est pas de tirer. La balle est supersonique, alors du moment où on tire une balle, on est compromis»

Mais il lui est arrivé de tirer, souvent même. Il se souvient d'ailleurs d'un adolescent qu'il a dû abattre. 

 

«Ce gars-là avait des jumelles et il nous cherchait. Malheureusement pour lui, on l’a pincé»

Même si sa mission est de défendre des territoires et de débusquer les insurgés, tuer un être humain est parfois insoutenable.

«C’est troublant parce que c’est facile et la mort devient banale»

Match des Alouettes de Montréal
En direct de 19:30 à 22:30
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.