• Accueil
  • Une fugueuse de 14 ans s’est fait violer après que la DPJ lui ait refusé l’entrée

Une fugueuse de 14 ans s’est fait violer après que la DPJ lui ait refusé l’entrée

Une fugueuse de 14 ans s’est fait violer après que la DPJ lui ait refusé l’entréeGetty Images/Moment/Elva Etienne

Une adolescente de 14 ans a été agressée sexuellement après qu’un centre jeunesse de la Rive-Sud lui ait refusé l’accès.

Cette incroyable histoire est survenue en juillet 2018 et est rapportée par La Presse.

Une adolescente de 14 ans qui a de graves problèmes de comportement et qui est suivie par la DPJ était en processus de réintégration familiale. Le 27 juillet en soirée, elle quitte soudainement le domicile familial et appelle l’unité du centre jeunesse où elle réside. Mais on lui demande de retourner chez elle.

Toujours en fugue, elle se fait aborder par un homme qui prétend être un agent de sécurité et elle décide de le suivre. Il la violera durant la nuit.

Incompréhension

L’animateur Dan Bigras était dans tous ses états, jeudi, quand il a questionné Josée Morneau, la directrice de la protection de la jeunesse (DPJ) pour la région de Montérégie.

«On sait que c’est une fugueuse. Je n’arrive pas à comprendre comment la DPJ qui a la responsabilité d’une petite fille de 14 ans peut lui dire : ‘’Tu ne rentres pas, tu passes la nuit dehors, on barre les portes’’»

«Quand cette décision est prise, elle est prise de bonne foi»

«De laisser une petite fille de 14 ans dehors en pleine nuit, c’est de bonne foi d’après vous?»

«Tous les intervenants prennent des décisions de bonne foi avec les éléments d’information qu’ils ont»

«Je ne sais pas, l’enfant a-t-elle fait des menaces de mort? Si l’enfant est ingérable, il faut appeler la police si vous ne pouvez pas vous en occuper»

En direct de 11:00 à 18:00
1314
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.