• Accueil
  • Décès de la mère de Gilles Duceppe : «Où est la police? Y a-t-il eu négligence criminelle?»

Décès de la mère de Gilles Duceppe : «Où est la police? Y a-t-il eu négligence criminelle?»

Décès de la mère de Gilles Duceppe : «Où est la police? Y a-t-il eu négligence criminelle?»Cogeco Nouvelles

Les circonstances entourant le décès de la mère de Gilles Duceppe, l’hiver dernier, ne laissent personne indifférent.

D'ailleurs, le gouvernement Legault a annoncé mercredi qu'il allait renforcer la certification des résidences pour aînés.

Au micro de Paul Arcand, Patrick Lagacé et Pierre Curzi ont commenté les conclusions de la coroner qui a fait enquête sur le décès de la mère de l’ancien chef bloquiste Gilles Duceppe.

On y apprend entre autres que la dame âgée de 93 ans est décédée d'hypothermie après avoir passé près de six heures au grand froid et que son décès aurait pu être évité.

«Elle a gelé pendant six heures. Mais ce n’est pas une aberration, il y en a eu 15 qui sont morts gelés dans les dernières années parce qu’ils ne sont pas sortis par la bonne porte. J’ai souvent l’impression qu’au Québec, il y a des choses qui se passent et personne ne paye» 

«L’imputabilité est réelle. Il y a toujours des erreurs humaines. Est-ce que le fait de trouver un coupable règle une situation, moi je ne pense pas. Trouver un coupable, ce n’est pas trouver une solution. Mais la question est comment fait-on pour s’occuper adéquatement des personnes vulnérables dans la société?»

«Ces gens-là méritent-ils d’avoir une licence pour abriter des personnes âgées? Quand on lit le rapport, on se dit : ‘’Où est la police? Y a-t-il eu négligence criminelle?''»

2043
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.