12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • Des pancartes électorales pour séparer les élèves autistes dans les transports scolaires

Des pancartes électorales pour séparer les élèves autistes dans les transports scolaires

Des pancartes électorales pour séparer les élèves autistes dans les transports scolairesJose Luis Pelaez Inc / DigitalVision / Getty Images

On apprenait ce matin que l’École de l’Étincelle ne souffre pas uniquement d’un manque de locaux, mais également d’un grand manque au niveau du transport scolaire, qui a pour effet de compromettre la sécurité des chauffeurs ainsi que des élèves. 

L'école ne compte à ce jour que 42 berlines pour assurer le transport quotidien des 134 élèves.

Au micro de Paul Arcand, Geneviève Mérineau, enseignante et déléguée syndicale à la Commission scolaire de Montréal, se désole des crises et des incidents qui pourraient être évités si l’école avait accès à davantage de berlines pour assurer le transport en toute sécurité des élèves autistes qui fréquentent l’école.

«Les berlines peuvent compter jusqu'à cinq enfants et la surpopulation crée une forte anxiété chez les enfants. La majorité des enfants sont non-verbaux, ils ne sont pas capables de préciser aux chauffeurs qu’ils ne sont pas bien ce qui est souvent causé par la promiscuité des enfants dans les voitures.»

Pour le moment, l’école s’est munie de pancartes électorales afin de séparer les élèves dans les véhicules, mais Geneviève Mérineau insiste sur l’urgence de la situation et souhaite voir une augmentation des ressources nécessaires ou une diminution du nombre d’élèves pour assurer la sécurité de tous et ce, dès le début de la nouvelle année scolaire.

En direct de 05:30 à 10:00
1515
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.