• Accueil
  • Inondations: Beauceville craint le pire dans les prochains jours

Inondations: Beauceville craint le pire dans les prochains jours

Inondations: Beauceville craint le pire dans les prochains jours

BEAUCEVILLE, Qc — La municipalité de Beauceville craint le pire dans les prochains jours, après avoir vécu mardi sa plus grave inondation depuis 1991.

Le temps chaud et la pluie annoncés pour jeudi et vendredi pourraient de nouveau gonfler la rivière Chaudière. L'embâcle de 4 km et un couvert de glace en aval, vers Saint-Joseph, maintiennent la pression.

«C'est problématique, a commenté le directeur des communications de Beauceville, Paul Morin, au cours d'une mêlée de presse mercredi matin. On va être en mode d'avis à la population selon quoi il y a une possibilité de récidive.»

Le niveau de la rivière atteignait mercredi 152 mètres par rapport au niveau de la mer, en légère baisse par rapport à plus de 154 mètres la veille, mais loin au-dessus du niveau normal de 144 mètres.

Pas moins de 230 résidences demeuraient évacuées mercredi. Les routes étaient toutefois rouvertes sauf quelques rangs ici et là.

La route principale le long de la Chaudière a été rouverte en matinée. On pouvait constater les dommages à de nombreuses résidences, de même qu’à des commerces qui demeuraient fermés.

Il est impossible pour de la machinerie, comme par exemple l'excavatrice amphibie appelée «grenouille», de défaire l'énorme embâcle qui s'est formé, parce qu'il y a toujours présence d'un couvert de glace en aval, a précisé M. Morin.

«Oubliez ça», a-t-il laissé entendre.

Une trentaine de personnes ont été prises en charge par la sécurité civile. Le maire François Veilleux n'était pas en mesure de préciser combien de personnes allaient pouvoir retourner chez elles mercredi.

Chaque résidant doit se rapporter et se soumettre à une procédure d'autorisation pour garantir que les lieux sont sécuritaires, pour le rétablissement de l'électricité, etc.

Des équipes de pompiers visitaient les commerces en priorité pour autoriser le plus rapidement possible la reprise de leurs activités.

Les écoles ont été autorisées à rouvrir.

Une quarantaine d'employés municipaux travaillaient en permanence sur le terrain mercredi, en plus des services de pompiers de trois municipalités, et d'au moins une quarantaine d'agents de la Sûreté du Québec.

L'inondation est survenue très rapidement à bonne heure mardi matin lorsqu'un important embâcle qui s'était formé sur la rivière juste en amont du centre-ville s'est rompu, ce qui a aussitôt causé une hausse soudaine du niveau de la rivière, qui est sortie de son lit.

Outre Saint-Joseph-de-Beauce, qui est la prochaine municipalité de la Chaudière à se trouver à risque, les autres municipalités en aval, notamment Vallée-Jonction, Sainte-Marie, Scott et Saint-Lambert-de-Lauzon, près de Lévis, sont également sur le qui-vive.

En direct de 05:30 à 10:00
1687
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.