12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • La peine d'Omar Khadr a expiré, dit une juge d'Edmonton

La peine d'Omar Khadr a expiré, dit une juge d'Edmonton

La peine d'Omar Khadr a expiré, dit une juge d'EdmontonPhoto: La Presse canadienne
Omar Khadr

EDMONTON — Omar Khadr est maintenant complètement libre.

 

M. Khadr avait été condamné en 2010 à une peine de huit ans de prison, mais l'horloge s'était arrêtée en 2015 lorsqu'il a obtenu une libération sous caution en attendant l'appel de sa condamnation militaire aux États-Unis. Sinon, sa peine de huit ans imposée en 2010 aurait pris fin en octobre dernier.

Or, la juge en chef de la Cour du banc de la Reine de l'Alberta, Mary Moreau, conclut que la Loi sur le système de justice pénale pour les adolescents accorde aux juges une certaine latitude pour considérer que les conditions de la mise en liberté sous caution peuvent être prises en compte dans la peine globale. Dans cet esprit, elle a jugé qu'Omar Khadr avait purgé la totalité de sa peine de huit ans de prison, même s'il avait joui d'une libération sous caution pendant une partie de cette période.

La Cour suprême du Canada avait déjà statué que pour des gestes commis en Afghanistan alors qu'il avait 15 ans, M. Khadr devait être condamné à une peine pour jeunes contrevenants.

L'avocat de M. Khadr, Nathan Whitling, avait plaidé devant le tribunal à Edmonton que son client avait déjà passé plus de sept ans en prison ou en liberté sous caution _ 41 mois en détention et 45 mois en liberté sous caution. La Couronne avait de son côté recommandé que M. Khadr purge le reste de sa peine dans la communauté.

Me Whitling a plaidé que le processus d'appel de la peine aux États-Unis n'avait pas du tout progressé et qu'il serait injuste de faire payer son client pour ces délais. Il a aussi rappelé que la commission militaire qui a condamné M. Khadr avait été largement discréditée par des experts juridiques.

En direct de 00:00 à 03:00
2107
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.