• Accueil
  • Carambolage A-40: «S’il faut que j’aille les planter moi-même l’été prochain, je le ferai!» - François Bonnardel

Carambolage A-40: «S’il faut que j’aille les planter moi-même l’été prochain, je le ferai!» - François Bonnardel

Carambolage A-40: «S’il faut que j’aille les planter moi-même l’été prochain, je le ferai!» - François BonnardelPC / François Bonnardel, ministre des Transports
Carambolage sur la 40: plus d'arbres le long de nos routes? Le ministre des Transports est avec nous.

18:19

Le carambolage sur la 40, avertissements ignorés. Me René Duval, ancien coroner 

10:16

Le carambolage monstre de dimanche sur l’autoroute 40 aurait-il pu être évité? En 2006, à la suite d'un carambolage mortel survenu au même endroit, le coroner avait formulé plusieurs recommandations.

Mais malheureusement pour les nombreux automobilistes qui se sont retrouvés coincés dans un carambolage monstre dimanche sur l’autoroute 40 à l’Assomption, les recommandations du coroner René Duval de planter des arbres à cet endroit n’ont pas été appliquées par les ministres des Transports qui se sont succédé depuis 2006.

 

«Ma réaction s'en était une d'être scandalisé parce qu'il y a eu deux pertes de vie dans le carambolage de 2006. Suite à mes recommandations, j'ai appris qu'on a planté des arbres sur une distance de près de 500 mètres et que le reste qui aurait dû être couvert par une bordée d'arbres n'a pas été fait. On a fait un travail de paresseux et négligeant. Ça n'a pas de sens, c'est un endroit qui est connu pour être problématique»

En entrevue avec Bernard Drainville, lundi midi, le ministre des Transports, François Bonnardel a promis de rectifier la situation sous son leadership.  

«M. Drainville, s’il faut que j’aille les planter moi-même l’été prochain, je le ferai! Malheureusement, ce carambolage a eu lieu au kilomètre 115.1 et en 2006, c’était au kilomètre 115.5. Il y a eu une haie brise vent sur un petit secteur qui a été installée en 2009. Et la question que je me suis posé ce matin est : ‘’pourquoi a-t-on fait ce petit secteur? Pourquoi n’a-t-on pas fait le reste?’’ Là, on se renvoie la balle»

«Il y a un secteur de 12 kilomètres qui est problématique. La première chose que j’ai dite ce matin à mon sous-ministre, ça me prend des panneaux de vents violents. Je ne peux pas m’engager pour dire qu’il y aura des feuillus sur les 12 kilomètres l’été prochain parce qu’il faut que je trouve des fournisseurs qui vont être capables de me fournir ce nombre d’arbres. Mais il y aura des secteurs qui seront faits»

En direct de 12:00 à 15:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.