• Accueil
  • Peu d'armes enregistrées au Québec: «Ce registre est une insulte totale» - Guy Morin

Peu d'armes enregistrées au Québec: «Ce registre est une insulte totale» - Guy Morin

Peu d'armes enregistrées au Québec: «Ce registre est une insulte totale» - Guy Morin Photo: Pixabay

Plus de 80 % des armes à feu de la province ne sont toujours pas inscrites par leurs propriétaires au Service d'immatriculation des armes à feu du Québec (SIAF). Guy Morin, porte-parole du collectif citoyen «Tous contre un registre québécois des armes à feu» n’a pas l’intention de s’y souscrire.

Les propriétaires d’armes ont jusqu’au 29 janvier pour les inscrire gratuitement au SIAF.

À un mois de la date butoir fixée par le gouvernement du Québec, le ministère de la Sécurité publique estime que 82 % des armes à feu de la province ne sont toujours pas inscrites par leurs propriétaires au SIAF.

«Mes armes ne sont pas enregistrées et je serais très étonné qu’elles le soient le 29 janvier 2019. Le registre canadien a été un gouffre financier qui n’a pas fonctionné. Il devrait se passer la même chose avec le registre québécois. […] Est-ce que les Québécois sont plus dangereux que le reste des Canadiens ? Ce registre ne nous empêche pas de rien faire, mais on a déjà un permis canadien de possession et d’acquisition d’armes à feu. On ne voit pas pourquoi on serait obligé de faire ça. C’est du mépris, c’est une insulte totale.»

Les amendes prévues à la loi pour possession d'une arme non enregistrée vont de 500 $ à 5000 $.

Les propriétaires québécois ont plus de 1,4 million d'armes en leur possession.

Appui important au registre

Près de sept Québécois sur 10 appuient la création d’un registre des armes d’épaule, selon un sondage Léger réalisé en avril 2016. En fait, 69 % des répondants ont affirmé être en accord avec l’instauration d’un registre.

Le collectif citoyen «Tous contre un registre québécois des armes à feu» avait à cette époque contesté la validité du sondage, qu’il qualifiait de partial. Selon le regroupement, un registre des armes de chasse ne permettrait aucunement de sauver des vies.

Mentionnons que le nombre d'armes à feu sans restriction demeure inconnu au Québec depuis le démantèlement de l'ancien registre canadien en 2012. 

Le registre québécois a été mis en place le 29 janvier 2018. Les propriétaires ont donc une année de grâce pour immatriculer les armes non restreintes en leur possession.

Les amateurs de sports

Les amateurs de sports

avec Mario Langlois

En direct de 18:30 à 19:00
9071
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.