• Accueil
  • Condamnation de Jonathan Mahautière: «Je me sens libérée» - la mère de Gabrielle Dufresne-Élie

Condamnation de Jonathan Mahautière: «Je me sens libérée» - la mère de Gabrielle Dufresne-Élie

Condamnation de Jonathan Mahautière: «Je me sens libérée» - la mère de Gabrielle Dufresne-Élie Photo tirée de Facebook
Gabrielle Dufresne-Élie est décédée en juin 2014.

Coupable du meurtre non prémédité de sa petite amie Gabrielle Dufresne-Élie, Jonathan Mahautière a été condamné à la prison à vie, le mois passé. Il devra passer au moins 11 ans derrière les barreaux avant d'être admissible à une libération conditionnelle. Témoignage de la mère de la victime, Marlène Dufresne.

Jonathan Mahautière a étranglé Gabrielle Dufresne-Élie, dans un motel de l'est de Montréal en juin 2014. Elle était âgée de 17 ans. Le jeune homme, qui venait d'avoir 18 ans, n'acceptait pas leur séparation, qu’elle lui avait tout récemment annoncée.

Au micro de notre animateur Bernard Drainville, vendredi, la mère de la victime s'est dite soulagée que le procès soit enfin terminé. Cela dit, elle a souligné qu’elle souhaitait une peine de 15 ans de prison. 

«Je me sens libérée. Mais, je ne m’attendais pas à une peine de 11 ans, mais plutôt 15 ans. Selon les jurisprudences et les faits aggravants de certaines causes, ça pouvait être dix ans. […] J’ai apprécié la juge lorsqu’elle m’a demandé de m’approcher [dans la salle d’audience]. Elle a été très chaleureuse. […] Mon témoignage a été livré pour moi, ma fille et pour ceux que j’aime. Il m’a permis de me libérer de ce que je portais depuis plus de 4 ans. J’ai vécu de grosses épreuves. Je méritais de partager ce que j’avais sur le cœur. [...] Je ne peux rien y changer. Même si je briserais tout, ça ne changera rien. Ma paix intérieure sera plus grande que la sienne [Jonathan Mahautière]. Il a enlevé la vie de ma fille tout à fait gratuitement. il a aussi brisé la vie des membres de ma famille, qui sont en train de se reconstruire. Lui, il va devoir se reconstruire tout le reste de sa vie...»

Quant à Jonathan Mahautière, il a exprimé des remords.

Un premier procès pour ce meurtre avait avorté en mai 2017, puisque le jury n’était pas parvenu à un verdict unanime.

En novembre, un nouveau jury a déclaré le jeune homme coupable, après six jours de délibérations.

Rock en liberté

Rock en liberté

avec Jeffrey Subranni

En direct de 11:00 à 17:30
1496
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.