12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • «On a été dans cette famille, martyrisées mur à mur»

«On a été dans cette famille, martyrisées mur à mur»

«On a été dans cette famille, martyrisées mur à mur»
98,5 FM

Abandonnées dès leur naissance et placées dans une famille d’accueil à l’âge de deux ans, les jumelles Isabelle et Mireille Grenier ont subi des années de sévices corporels et agressions sexuelles aux mains de ceux et celles qui devaient les protéger.

Abandonnées par leur mère biologique dès leur naissance, les jumelles Grenier sont restées à la crèche jusqu’à ce qu’elles aient deux ans.

C’est lorsqu’un couple a décidé de les accueillir au sein de leur famille que leur enfer a commencé.

«On a été placées dans un foyer nourricier qui ouvertement disait vouloir adopter deux jumelles, mais finalement, ils avaient menti aux services sociaux. Ce qu’ils voulaient c’était des revenus financiers. Entre deux ans et huit ans, on a été dans cette famille, martyrisées mur à mur»

Elles ont été victimes de cruauté verbale, de harcèlement, de sévices corporels, mais aussi d’agressions sexuelles, notamment par «leurs frères».

«Disons que nous avions une mère, une grand-mère et un père qui n’encadraient pas leurs quatre adolescents. La dame d’accueil qui était très autoritaire avait interdit à ses fils de nous regarder et de nous toucher. Et elle pensait que parce qu’elle l’avait dit que ce serait respecté»

Maintenant dans la cinquantaine, les deux soeurs ont décidé d'écrire un livre afin de raconter leur éprouvante histoire. 

 

«On gardait un lourd secret c’est certain. Au commencement de notre vie adulte, on voulait être comme tout le monde. On avait peur que le monde rit de nous ou nous prenne en pitié. On ne se sentait pas prêtes»

«J’ai porté ce vécu comme un casier judiciaire. Je me sentais indigne d’être une adulte en société. Je portais le poids de la honte»

Leur livre s'intitule «Les jumelles martyres» aux Éditions de Mortagne. 

En direct de 05:30 à 10:00
1461
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.