nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars ic more vert 36px cloud download 95like 2 phone 2
  • Accueil
  • Les Québécois champions des dépassements illégaux d'autobus scolaire

Les Québécois champions des dépassements illégaux d'autobus scolaire

Les Québécois champions des dépassements illégaux d'autobus scolaire Pixabay - Libre de droits

Les conducteurs québécois sont les champions des comportements dangereux autour des autobus scolaires.

C’est le constat de Bus patrouille qui a observé en moyenne 3,8 dépassements illégaux par autobus par jour dans le cadre de son projet-pilote au printemps dernier.

L’entreprise en technologie de sécurité, située à Rosemère, a analysé plus de 10 000 séquences vidéo venant de multiples caméras installées à différents endroits sur 13 autobus circulant partout en province.

Le vice-président Roberto Rego rappelle l'ampleur du problème.

« Il y a plus de 8000 autobus scolaires partout au Québec, donc ça ferait plus de 30 000 infractions par jour. Le plus inquiétant c'est la distraction au volant. On a des gens qui semblent passer tout droit sans avoir l'autobus. L'autre chose c'est qu'on voit l'automobiliste arriver, il voit les lumières partir et il accélère pour ne pas rester en arrière de l'autobus. », explique-t-il.

Le Québec fait mauvaise figure

L'entreprise, dont la technologie est déjà présente aux États-Unis, soutient que le Québec fait vraiment mauvaise figure en matière de conduite automobile près des autobus scolaires.

« C'est le projet-pilote avec les chiffres les plus inquiétants qu'on a eu à faire depuis 2016 avec l'échantillonnage le plus élevé. Ailleurs en Amérique du Nord, on a entre 2,8 et 3 dépassements par jour. C'est au Québec où on a constaté le plus d'infractions et pourtant, seulement cinq contraventions sont données chaque jour pour l'ensemble du Québec. », poursuit M. Rego.

Le rapport de Bus patrouille est maintenant entre les mains du ministère des Transports qui a soumis le tout à un comité d’experts, qui va émettre des recommandations et qui pourrait proposer des changements législatifs. Celui-ci est composé de membres de l'Association des directeurs de police du Québec, du Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP), de la Société de l'assurance automobile du Québec et de la Fédération des commissions scolaires du Québec.

De son côté, l’Ontario va de l’avant avec la technologie qui sera installée dans tous ses autobus scolaires en 2019.

Voici des images-chocs du projet pilote au Québec :

En direct de 03:00 à 04:30
4173
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.