• Accueil
  • Décrochage scolaire au Québec: comment stimuler les jeunes jusqu'à la fin de l'année ?

Décrochage scolaire au Québec: comment stimuler les jeunes jusqu'à la fin de l'année ?

Décrochage scolaire au Québec: comment stimuler les jeunes jusqu'à la fin de l'année ?Photo: archives La Presse canadienne

Le Québec fait piètre figure en matière de décrochage scolaire. Ce fléau, qui affecte l'ensemble de la province, est d'autant plus important lorsque les étudiants approchent la fin de l'année. On discute des solutions avec l'expert en éducation, Égide Royer.

Selon quelques étude québécoise publiées au cours des dernières années, les écoles publiques ont un taux de diplomation inférieur à celui des autres provinces du Canada.

La situation des garçons et des élèves handicapés ou en difficulté d'apprentissage est particulièrement préoccupante, selon l'Institut du Québec, qui a publié une étude l'an passée.

Celle-ci démontrait notamment que dans le réseau public québécois, le taux de diplomation en cinq ans, qui est de 64 pour cent, ne s'est pas amélioré depuis près d'une décennie.

Veuillez écouter l'entrevue accordée par M. Royer afin de s'assurer que les étudiants conservent un intérêt pour la réussite scolaire.  

«On doit avoir des interventions qui accompagnent vers la réussite. Des ressources à l'école doivent leur donner des indications sur ce qui s'en vient pour la fin scolaire et l'année prochaine. [...] il faut reconnaître les acquis d'un étudiant malgré certaines difficultés.»  

En direct de 12:00 à 15:00
1960
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.