12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • EXCLUSIF | Le Groupe Juste pour rire est vendu

EXCLUSIF | Le Groupe Juste pour rire est vendu

EXCLUSIF | Le Groupe Juste pour rire est venduPhoto tirée de Facebook / Juste pour rire

Le Groupe Juste pour rire (JPR) passe à des intérêts américains.

Selon les informations recueillies par Cogeco Nouvelles, la transaction de plusieurs dizaines de millions de dollars a été conclue la nuit dernière.

Ainsi, le groupe ICM Partners, dans lequel on retrouve certains investisseurs canadiens, acquiert la totalité des actions de l'entreprise détenue jusqu'ici par Gilbert Rozon.

Cette semaine, La Presse laissait entendre que la compagnie ICM Partners, spécialisée dans l'organisation de spectacles aux États-Unis, détenait une longueur d'avance sur ses concurrents.

Depuis le rejet de l’injonction de Quebecor par la Cour supérieure, le mois dernier, il faut souligner que plusieurs groupes s’étaient montrés intéressés par le géant québecois de l’humour.

À vrai dire, sept groupes d'acheteurs avaient manifesté leur intérêt pour acquérir le Groupe Juste pour rire. Depuis quelques semaines, seulement deux d'entre eux étaient toujours dans la course : ICM Partners et Katz Group, dirigé par le milliardaire albertain Daryl Katz.

Par courriel, la relationniste Anne Dongois de la firme ad Communications, experte en relations médias, a confirmé qu'une entente a eu lieu, sans identifier les acheteurs potentiels.

Elle précise que cette offre a pour effet de renvoyer la balle du côté de Québecor qui «peut se prévaloir de son droit de premier refus».

À partir de maintenant, il existe donc «deux issues possibles», souligne Mme Dongois. Juste pour rire deviendra la propriété de «ce groupe« non identifié ou il deviendra la propriété de Québecor.

Québecor

Mais, les prétentions de Québecor ne sont pas totalement anéanties, puisque le groupe de presse a 12 jours pour exercer son droit de premier refus et égaler l’offre d’ICM Partners.

En effet, l'entreprise québécoise pourrait égaler l'offre d'ICM Partners et devenir propriétaire du Groupe Juste pour rire, spécialisé dans l'humour.

Ce droit de refus vient d'une entente conclue en 2012 entre Gilbert Rozon et Pierre Karl Péladeau.

Facebook / Gilbert Rozon 

Source: Facebook / Gilbert Rozon 

Droit de « premier refus »

Québecor Média interprétait largement les droits dont elle dispose en vertu d'ententes signées avec le Groupe Juste pour rire (JPR) pour la vente de l'entreprise.

Une juge de la Cour supérieure a toutefois refroidi ses ardeurs en février.

En vertu de deux ententes signées entre elles, Québecor Média disait détenir un « droit de première offre », faisant que la première proposition de vente devait lui être présentée.

Québecor Média soutenait aussi avoir un « droit de premier refus » en cas d'offre présentée par JPR à un tiers.

Le second volet du litige contractuel, qui portait justement sur ce droit de « premier refus » de Québecor,  permet à Québecor d'égaler une offre d'achat autre. Ainsi, JPR peut être vendu à un tiers à des conditions supérieures à celles prévues à la « première offre » de Québecor, sans que ce dernier puisse utiliser son droit de « premier refus ».

La clause de « premier refus » de Québecor s'applique donc seulement aux offres déposées par un tiers pour un montant inférieur à celui de la « première offre ». De ce fait, Québecor Média dispose d’une priorité pour acheter le Groupe Juste pour rire. Elle doit, pour ce faire, égaler l'offre d'un tiers. 

Les emplois

Cette transaction assure la survie de l’entreprise et le maintien de tous les emplois.

Déjà, JPR est à préparer son festival annuel montréalais. Par ailleurs, toutes les autres activitées, autant francophones qu’anglophones, seront maintenues, assure-t-on.

Le processus de vente du Groupe Juste pour rire avait commencé en octobre après les allégations d'agression et de harcèlement sexuels à l'endroit de son fondateur et propriétaire Gilbert Rozon. 

La transaction fera en sorte que ce dernier ne détiendra plus aucun intérêt dans l’entreprise qu’il a fondée en 1983.

(Avec la collaboration de notre journaliste Louis Lacroix)

En direct de 11:00 à 18:00
1440
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.