• Accueil
  • Le CELIAPP est-il un outil improvisé?

Le CELIAPP est-il un outil improvisé?

Le CELIAPP est-il un outil improvisé?
Le chroniqueur économique Pierre-Yves McSween

La modification du Régime d’accès à la propriété (RAP) aurait-elle été plus simple et logique que la création du Compte d'épargne libre d'impôt pour l'achat d'une première propriété (CELIAPP) ?

« La Chaire de recherche en fiscalité et en finances publiques de l'Université de Sherbrooke a publié une analyse dans laquelle elle explique les [bienfondés] et soulève aussi des questions. Par exemple : a-t-on droit à une seconde chance après une séparation ? »

« Aussi, on ne peut pas contribuer au CELIAPP en bas de 18 ans, contrairement au REER. Ça favorise donc les gens qui ont beaucoup d’argent à leur disposition ou quand elles atteignent l’âge adulte. »

« On ne sait pas non plus si les gens pourront cotiser lors des 60 premiers jours de l’année, comme le REER, et que la somme est déductible l’année précédente. »

« On ne sait pas si le 8 000 $ sera indexé au coût de la vie »

« Chose certaine, c'est un outil de distorsion fiscale qui favorise les personnes nanties. Pourquoi le gouvernement n'at-il pas seulement modifié le RAP ? »

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Quart de nuit
En ondes jusqu’à 03:00
En direct
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.