• Accueil
  • «C’est une business, il n’y a rien de gratuit !» -McSween
L'entreprise Key

«C’est une business, il n’y a rien de gratuit !» -McSween

«C’est une business, il n’y a rien de gratuit !» -McSween
Le chroniqueur Pierre-Yves McSween
Photo: 98.5

Une nouvelle entreprise soutenue par un ancien gouverneur de la Banque du Canada veut aider les Canadiens à devenir copropriétaires de biens immobiliers grâce à des investissements évalués à seulement 2,5 % de la valeur d’une propriété.

«Key te promet d’être locataire/propriétaire. Tu n’as pas les moyens d’avoir un condo à 500 000 $ à Toronto ? Pas de problème. Tu mets 2,5 % de la valeur et on va te prêter l’équivalent 2,5 % de la valeur. Tu as donc 5 % de la valeur totale. Pour le reste, tu seras locataire. Si tu payes 2000 $ de loyer par mois, 50 $ iront sur le capital de la propriété. C’est un moyen d’attirer les gens qui n’ont pas les moyens d’acheter dans des marchés où l’immobilier est couteux.

«C’est une business, Key. Il n’y a rien de gratuit ! Tu es locataire et tu payes 2000 $ par mois. Finalement, sur le condo de 500 000 $, il n’y a qu’une petite partie de la valeur totale qui t’appartient. Qui va racheter ton condo si tu veux vendre ? C’est Key. Ce n’est pas de la magie. Il n’y a pas un grand profit à faire au final.»

L’objectif de Key, une entreprise établie à Toronto qui a été lancée mardi, est d’aider les gens à accumuler une somme gagée sur un bien immobilier des années à l’avance sans être liés à un prêt hypothécaire traditionnel qui peut être difficile à obtenir sans épargne. Stephen Poloz, qui a été gouverneur de la banque centrale canadienne de 2013 à 2020, est président du conseil consultatif mondial de Key.

Puisqu'il faut se lever
En direct de 05:30 à 10:00
0
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.