• Accueil
  • «Ça risque d’être une catastrophe»
Fin prochaine des programmes d’aide aux restaurateurs

«Ça risque d’être une catastrophe»

«Ça risque d’être une catastrophe»
Getty Images/Stone/ Thomas Barwick

Bien que tous les restaurants du Québec peuvent enfin rouvrir leur salle à manger dès aujourd’hui, de nombreux restaurateurs sont très inquiets face à leur situation financière.

En entrevue avec Bernard Drainville, Martin Guimond s’est dit très heureux de pouvoir enfin rouvrir sa salle à manger.

Mais du même souffle, le propriétaire du bar Le Saint-Bock est très inquiet. 

«La fin des programmes gouvernementaux, ça risque d’être une catastrophe dans le monde de la restauration. J’ai des dettes pour les 10 prochaines années, sinon plus. Je vais réussir à passer au travers en travaillant entre 90 et 110 heures par semaine pour être capable de survivre. Déjà qu’on manque énormément d’employés. Demain, même si la plus belle journée de l’été et qu’on a une terrasse, on est fermé, car je n’ai pas d’employés. On a des heures d’ouverture limitées»

«Il ne faut surtout pas que la fin des programmes arrive. Pourquoi avoir investi tant d’argent dans la relance économique en prêtant beaucoup d’argent aux restaurateurs si c’est pour les abandonner après ça et assumer les faillites? Continuez à nous aider pour nous permettre de survivre, sinon il ne restera plus rien, à part quelques fast foods. Ça m’inquiète beaucoup»

Le Québec maintenant
En direct de 15:00 à 18:30
0
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.