• Accueil
  • Républicains ou démocrates | 16 000 entreprises du Québec font affaire avec les États-Unis

Républicains ou démocrates | 16 000 entreprises du Québec font affaire avec les États-Unis

Républicains ou démocrates | 16 000 entreprises du Québec font affaire avec les États-UnisPC/Rayn Remiorz
Élections américaines : Impact majeur sur l'économie québécoise - Jean-Claude Lauzon, ancien délégué général du Québec à New York et Frédérick Gagnon, directeur de l'observatoire des États-Unis

19:30

Au cours des ans, une passation de pouvoir à la Maison-Blanche mène parfois à des modifications de certaines politiques, notamment commerciales, avec le Canada et le Québec.

Mais peu importe qui sera à la tête des États-Unis, le commerce va se poursuivre entre le géant américain et le Québec.

En conversation avec Mario Langlois et Frédérick Gagnon, professeur au département de sciences politiques à l’Université du Québec à Montréal, l’ancien délégué général du Québec à New York, Jean-Claude Lauzon, met en perspective notre rapport commercial avec notre voisin du Sud.

« Plus de soixante-dix pour cent des exportations du Québec à l’étranger – ce qui inclut le Canada – va vers les États-Unis », explique l’ancien délégué.

« Si on prend les ventes que le Québec fait dans l’État de New York, c’est l’équivalent à ce qu’on fait avec la France, l’Allemagne, le Royaume-Uni et le Japon, réunis. Le Québec vend plus au New Jersey qu’on vend à la Chine. 

« Il y a 16 000 entreprises du Québec qui font affaire avec les États-Unis tous les jours. Et il est important pour chacun des dirigeants et des employés de ces entreprises, quand ils vont parler à leurs amis américains ce soir, demain ou vendredi, de garder une réserve et de ne pas commenter les résultats. Jusqu’à temps à ce que leurs interlocuteurs américains leur en parlent.

« C’est respecter la plus vieille démocratie de la planète. Ça a été créé en 1776 alors que le reste de la planète était dirigé par des monarques, des empereurs et des dictateurs. »

Et cette démocratie est souvent solide malgré ses lourdeurs.

« Les autorités des États font preuve d’une grande prudence. Évidemment, c’est un système complexe », assure Frédérick Gagnon.

« Il n’y a pas un système électoral aux États-Unis, il y en a 50. C’est ce qu’on est en train de voir. On ne compte pas les votes de la même manière en Pennsylvanie qu’on les a comptés en Floride. 

« Mais les autorités des États sont conscientes de l’enjeu. Peu importe le résultat, il y a la moitié du pays qui va être extrêmement mécontente. Cette n’est pas une victoire nette de l’un ou l’autre. »

Classiques 80-90
En direct de 14:00 à 18:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.