• Accueil
  • Bilan des voies actives sécuritaires | «On ne prétend pas qu'elles ont aucun effet à Montréal»

Bilan des voies actives sécuritaires | «On ne prétend pas qu'elles ont aucun effet à Montréal»

Bilan des voies actives sécuritaires | «On ne prétend pas qu'elles ont aucun effet à Montréal»Photo: La Presse canadienne / Paul Chiasson

Malgré les critiques de commerçants et de résidants montréalais, l’administration Plante a indiqué jeudi que la fréquentation des voies actives sécuritaires (VAS) est un succès. Celles-ci ont été créées en raison de la COVID-19.

En effet, de nombreux commerçants sont mécontents de ces VAS en raison du manque de stationnement ou encore d’un accès difficile aux commerces.

Bilan des voies actives sécuritaires - Éric Alan Caldwell, responsable de l'urbanisme, de la mobilité

7:18

Bilan des voies actives sécuritaires - Éric Alan Caldwell, responsable de l'urbanisme, de la mobilité

La Ville de Montréal dressait jeudi un premier bilan depuis la mise en place des « voies actives sécuritaires ».

Détails

Avec Louis Lacroix Dans Puisqu'il faut se lever

«L’enjeu pressant pour la Ville de Montréal cet été est d’assurer la survie des restaurants et des bars, entre autres. Ils ont besoin d'espace pour installer des tables et des chaises. Dans un contexte de distanciation physique, il faut libérer de l’espace à l’extérieur. C’est de que la clientèle recherche, de toute façon.»

L’entreprise Éco-Compteur, qui a reçu le mandat de mesurer les déplacements à vélo et à pied sur les VAS, a émis un bilan enthousiasmant pour la Ville de Montréal.

Selon les données présentées en conférence de presse, jeudi, les Montréalais ont délaissé les transports en commun (70 à 90 % de baisse de fréquentation), et la circulation automobile a baissé de 20 %. Cependant, les piétons et les cyclistes sont présents dans les rues, malgré des variantes.

On ne prétend pas que les VAS ont aucun effet en ville. Dans la balance, on remarque néanmoins que les gens sont au rendez-vous dans la rue. Ils veulent rouler et marcher en toute sécurité. Certes, il faut garder l'accessibilité aux artères commerciales pour les voitures et les transports en commun. Mais, ça prend un environnement urbain vibrant qui permet les déplacements sécuritaire, en cette période toute particulière.» 

Les VAS, comme elles existent en ce moment en temps de pandémie, seront évaluées pour l'an prochain.

Musique
En direct de 03:00 à 10:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.