• Accueil
  • Blocus des voies ferrées | «Les manufacturiers paniquent»

Blocus des voies ferrées | «Les manufacturiers paniquent»

Blocus des voies ferrées | «Les manufacturiers paniquent»Photo: La Presse canadienne, Lars Hagberg
Un blocus à Tyendinaga, à Belleville, Ontario
Blocus des voies ferrées - Si les Premières Nations ne s'opposent pas au plan pétrolier agressif de l'Alberta, qui le fera?

8:06

En raison d’une manifestation de membres de communautés mohawk, qui bloquent le trafic ferroviaire au sud de Montréal et en Ontario, les services du Canadien National (CN), notamment, ont été affectés de manière importante depuis quelques jours. Pis encore, ils sont complètement interrompus depuis jeudi, ce qui inquiète grandement les manufacturiers québécois. Entrevue avec Véronique Proulx, présidente-directrice générale des Manufacturiers et Exportateurs du Québec.

En effet, des impacts importants sont engendrés par l'interruption progressive des services du CN dans l'est du Canada.

Le blocus des voies ferrées est une « situation de plus en plus problématique pour les manufacturiers », selon Véronique Proulx, PDG des Manufacturiers et Exportateurs du Québec

4:35

«La situation est assez catastrophique. Les manufacturiers sont dans une situation de panique. C'est le huitième jour. Le secteur manufacturier, c’est 4600 wagons par jour qui circulent normalement sur les rails. Les entreprises n’ont pas d’alternative. C’est très préoccupant.»

La direction de certaines compagnies a décidé de ralentir leur chaîne de production.

«Certaines compagnies pensent même fermer des usines, car elles n’ont pas accès à leurs matières premières, leurs composantes, leurs fournitures. Un de nos membres pense à fermer sept usines aux États-Unis. Les produits alimentaires sont particulièrement touchés aussi. En fait, ce blocus affecte tous les secteurs de l’économie. Certains de nos membres expédient leurs produits via des camions, mais il y a très peu de disponibilité et les coûts sont élevés. La situation est urgente. Le gouvernement doit agir le plus rapidement possible. […] Ces coûts supplémentaires seront ultimement refilés aux consoimmateurs…» 

Depuis huit jours, des membres d'une communauté autochtone de la Rive-Sud de Montréal empêchent les trains de circuler grâce à un gros monticule de neige qu’ils ont érigé sur les rails du Canadien Pacifique.

Une poignée de personnes bloquent aussi une voie ferrée à Tyendinaga, près de Belleville, en Ontario.

En direct de 15:00 à 19:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.