12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • Gaspillage alimentaire: «Le tiers de la nourriture produite est jetée!»

Gaspillage alimentaire: «Le tiers de la nourriture produite est jetée!»

Gaspillage alimentaire: «Le tiers de la nourriture produite est jetée!»Getty Images/Aliaksandra Ivanova / EyeEm

La Ville de Montréal veut réduire le gaspillage alimentaire et redistribuer les denrées perdues aux Montréalais dans le besoin.

Le gaspillage alimentaire est un réel problème et pas seulement au Québec.

«Selon l’ONU, le tiers de la nourriture produite est jetée! Au Canada, ça représente 1,3 milliard de tonnes de nourriture chaque année»

«Le plus gros du gaspillage vient de toi ou moi qui oublions des piments dans le fond du frigo, qui laissons moisir un pain sur le comptoir. Et les gens ne sont pas très disciplinés, moi la première, ils ne se font pas de liste, ils achètent plus que nécessaire»

Des repas pendant une semaine

Pour vérifier l’ampleur du problème à Montréal, la journaliste de La Presse n’a pas eu peur de plonger dans les conteneurs à déchets derrière certaines épiceries, fruiteries ou boulangeries de la métropole pour y dénicher des aliments.   

Avec ses trouvailles, elle a réussi à nourrir sa famille pendant une semaine, à raison de trois repas par jour.

«Je me souviens d’un chargement de pains tranchés tout enveloppés qui se vendaient 4,99$ à l’épicerie et qui étaient expirés la semaine suivante. Il n’y avait aucune logique à jeter ça. Il y avait du persil, du fenouil et des betteraves dans leur emballage»  

«Souvent, c’est parce que les épiceries manquent d’espace. Et ils n’ont pas d’espace pour garder ça pour les banques alimentaires. Donc, ça s’en va à la poubelle»

Ça vous intéresse? Sur Internet ou sur Facebook, on retrouve des cartes où sont indiqués les meilleurs endroits pour la chasse aux aliments jetés dans des poubelles.  

En direct de 11:00 à 18:00
1659
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.