12x12 close outline12x12 edit12x12 headphones12x12 headphones outline12x12 pause outline12x12 pause12x12 play outline12x12 play12x12 stop12x12 stop outline12x12 envelope12x12 video outline12x12 download outline12x12 share outline12x12 share12x12 caret up outline12x12 caret right outline12x12 caret left outline12x12 caret down outline16x16 arrow right16x16 arrow left16x16 back to top16x16 caret up16x16 caret right16x16 caret left16x16 caret down16x16 check16x16 clock16x16 download16x16 envelope16x16 heart16x16 headphones16x16 info16x16 map pointer16x16 music16x16 pause16x16 phone16x16 photo16x16 play16x16 print16x16 search16x16 stop16x16 share16x16 warning16x16 talk16x16 user16x16 overflow horizontal16x16 overflow vertical16x16 microphone16x16 arrow left outline16x16 arrow right outline16x16 caret down outline16x16 caret top outline16x16 caret left outline16x16 caret right outline16x16 calendar outline16x16 headphones outline16x16 info outline16x16 pause outline16x16 play outline16x16 stop outline16x16 user outline16x16 warning outline16x16 apple16x16 facebook16x16 google16x16 instagram16x16 rss16x16 twitter16x16 youtube16x16 maboutiqueradio16x16 cart16x16 thumbs down16x16 thumbs up16x16 volume down16x16 mute16x16 volume up16x16 close
  • Accueil
  • «Je pense qu’on peut avoir une entente au cours des prochains jours» – le PDG de la Sépaq

«Je pense qu’on peut avoir une entente au cours des prochains jours» – le PDG de la Sépaq

«Je pense qu’on peut avoir une entente au cours des prochains jours» – le PDG de la SépaqPhoto: iStock / Getty Images

Les travailleurs de la Société des établissements de plein air du Québec ont voté en faveur d’une grève générale illimitée mercredi. De son côté, le président-directeur général de la Sépaq, Jacques Caron, se dit déçu de cette manière précipitée de réagir à la situation. Selon lui, tout est encore possible.

En entrevue avec Louis Lacroix jeudi, Christian Daigle, le président général du Syndicat de la fonction publique et parapublique du Québec, a indiqué que ce vote de grève n’avait pas été pris avec joie.

Jeudi, les syndiqués se défendaient de prendre les vacanciers en otage.

Au lendemain de cette décision, M. Caron a affirmé que le syndicat aurait pu faire autrement. 

«Je suis surpris et déçu de voir que les avis de grève sont rentrés de façon précipitée. Nous sommes dans un processus de négociation avec les gens du syndicat depuis janvier. Nous nous étions entendus à propos d’un calendrier de réalisation. Nous devons négocier neuf conventions collectives en peu de temps. Nous avions récemment convenu d’un nouvel échéancier pour le 25 juillet. Donc, nous avons encore le temps. La semaine passée, nous avons déposé notre première offre monétaire, mais les membres du syndicat ont quitté la table des négociations. Nous allons tout faire afin d’éviter la grève. Les équipes se revoient aujourd’hui…»  

Ce dernier a réitéré que la Sépaq met tout mettre en œuvre pour en arriver à une entente avec ses employés alors qu’une menace de grève plane toujours au-dessus des Québécois à l'approche des vacances de la construction.

Les salaires sont le principal point en litige dans ces tumultueuses négociations.

En direct de 20:30 à 00:00
2296
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.