• Accueil
  • Taxes et impôts au Québec: quand on se compare on se console

Taxes et impôts au Québec: quand on se compare on se console

Taxes et impôts au Québec: quand on se compare on se console
98,5 FM

Les Québécois sont les plus imposés et les plus taxés au Canada. Ils feraient même partie des contribuables les plus sollicités du monde entier. Or, le Québec ne fait pas si mauvaise figure lorsqu’on le compare aux autres pays de l’OCDE, selon une nouvelle étude.

La Chaire de recherche en fiscalité et en finances publiques de l’Université de Sherbrooke a publié jeudi son Bilan de la fiscalité au Québec.

«Si on additionne tout ce que les Québécois ont payé aux gouvernements fédéral et provincial, aux Villes, aux commissions scolaires, au Régime des rentes du Québec, les Québécois ont payé 156 milliards $ en taxes, impôts et cotisations diverses, en 2017. Quand on divise ça par le produit intérieur brut (PIB), la valeur de l’économie, ça donne 37,3 %. Ce taux permet de comparer le Québec avec les autres États. Bien entendu, cet argent sert à offrir des services publics…»

En 2017, le taux de pression fiscale des particuliers québécois a donc atteint 37,3 %.

Au sein des pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), le Québec (considéré dans le bilan comme une juridiction indépendante du reste du Canada) se classe au 15e rang sur 36 juridictions. Ainsi, le taux de pression fiscale du Québec se situe un peu plus haut que la moyenne des membres de l’OCDE (34,2 %).

À titre comparatif, la moyenne du Canada est de 33 %, tandis qu’elle est de 16,1 % aux États-Unis.

Quant à la France, la pression fiscale y est de plus de 46 %.

«Le Québec a la plus importante pression fiscale de toutes les provinces canadiennes. C’est le cas depuis 1982. La bonne nouvelle, c’est que l’écart se résorbe avec les autres provinces canadiennes, depuis 2014.»

Le constat est le même avec les autres pays de l’OCDE.

Taux de pression fiscale des particuliers au Canada, en 2017

  1. Québec: 37,3%
  2. Nouvelle-Écosse: 36,2%
  3. Ontario: 34,1%
  4. Île-du-Prince-Édouard: 33,2%
  5. Nouveau-Brunswick: 32,7%
  6. Manitoba: 31,6%
  7. Colombie-Britannique: 31,3%
  8. Terre-Neuve-et-Labrador: 29,8%
  9. Alberta: 28,6%
  10. Saskatchewan: 27,1% 

Source: Bilan de la fiscalité 2019, Chaire de recherche en fiscalité et en finances publiques de l’Université de Sherbrooke

1896
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.