• Accueil
  • Depuis des années, la Régie de l’énergie suggère des prix de référence trop élevés aux Québécois 

Depuis des années, la Régie de l’énergie suggère des prix de référence trop élevés aux Québécois 

Depuis des années, la Régie de l’énergie suggère des prix de référence trop élevés aux Québécois  Photo: archives PC

Le prix de l'essence à la pompe est descendu sous la barre des 1 $ à certains endroits au Québec, mercredi.

On se réjouit, mais on a aussi découvert dans un document de la Régie de l'Énergie - l'organisme qui établit ce que les Québécois devraient payer à la pompe chaque semaine - qu'on proposait des prix de référence trop élevés et ce depuis très longtemps.

«Ce qu’on découvre, c’est que la Régie de l’Énergie, pour faire le calcul du prix du pétrole brut, se base sur le prix du pétrole de type Brent alors que, dans les faits, les raffineurs au Québec s’approvisionnent, aux deux tiers, de pétrole de l’ouest canadien. Le pétrole Brent se vend autour de 80 dollars canadiens sur les marchés alors que pétrole canadien se vend autour de 37–38$. Dans ses documents, la Régie reconnait son erreur… Ça fait des années qu’on suggère des prix de référence trop élevés…»

Mercredi, certaines stations à Hemmingford, en Montérégie, et à Saint-Pamphile, dans Chaudière-Appalaches, affichaient encore en soirée des prix de 99,9 cents le litre.

À Grenville, dans les Laurentides, le prix était à un certain moment de 97,5 cents, selon le site GasBuddy.

Christine Henny, à la station-service Esso à Hemmingford, estimait ne pas avoir vu un tel prix depuis au moins le début de l'année.

Sur le site essencemontréal.com, on pouvait lire que le prix moyen de l'essence ordinaire au Québec mercredi était de 108,4 cents le litre.

Selon CAA-Québec, le prix moyen à la pompe en Outaouais était de 102,9 cents.

À la Bourse de Toronto, mercredi, plusieurs sociétés énergétiques canadiennes ont connu un regain, malgré une baisse des cours du pétrole.

En plus de l'optimisme entourant la croissance mondiale, les investisseurs s’attendent à ce que les pays de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) acceptent de réduire leur production lors de leur réunion de jeudi. L'Alberta a par ailleurs accepté de réduire ses niveaux de production.

Le cours du pétrole brut à New York a reculé mercredi de 36 cents US à 52,89 $ US le baril. 

Rock en liberté

Rock en liberté

avec Jeffrey Subranni

En direct de 11:00 à 17:30
1498
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.