nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars ic more vert 36px cloud download 95like 2 phone 2
  • Accueil
  • L'organisme Syndrome du stress post-traumatique chez les camionneurs obtient une aide financière de Québec

L'organisme Syndrome du stress post-traumatique chez les camionneurs obtient une aide financière de Québec

L'organisme Syndrome du stress post-traumatique chez les camionneurs obtient une aide financière de Québec Photo: pixabay.com

L’ancien camionneur Patrick Forgues, victime d’un choc post-traumatique, a livré bataille depuis quelques années afin d’obtenir une aide financière du ministère des Transports du Québec (MTQ) pour mener un projet pilote auprès de routiers comme lui. Enfin, il a obtenu cette aide de la part de la ministre responsable du Travail, Dominique Vien.

Un homme s'est enlevé la vie devant le camion de Patrick Forgues, en 2013. Le camionneur de Saint-Anselme, dans Chaudière-Appalaches, circulait sur l’autoroute 40 dans le secteur de Neuville, durant l’hiver, lorsqu’il a aperçu une voiture stationnée sur l’accotement de l’autoroute. Une personne en est sortie pour ensuite de jeter devant son camion…

Depuis ce moment tragique, il ne peut plus se tenir derrière le volant d’un véhicule.

L’homme de 40 ans souffre du syndrome de stress post-traumatique sévère. Il a tenté un retour au travail, en vain.

L'organisme

Avec le soutien de sa conjointe, Kareen Lapointe, Patrick Forgues milite maintenant pour que les camionneurs victimes d’un grave accident et leur famille soient mieux accompagnés et éduqués sur les effets du syndrome du stress post-traumatique.

Mme Lapointe a d’ailleurs créé l’organisme Syndrome du stress post-traumatique (SSPT) chez les camionneurs, avec l’aide d’une psychoéducatrice, pour aider d’autres personnes qui vivent la même situation. Cet organisme a notamment fait pression sur le gouvernement pour, qu’au-delà des gestes volontaires, les camionneurs impliqué dans des accidents graves obtiennent un suivi psychologique.

«On va faire un projet pilote avec le ministère des Transports pour apporter de l’aide immédiat aux chauffeurs qui visent des accidents ou des événements traumatisants, a expliqué sur nos ondes M. Forgues. La personne va devoir contacter Syndrome du stress post-traumatique et des responsables vont la référer à des psychoéducateurs dans un maximum de 48 heures.»

L’aide financière du ministère du Travail octroyée à l'organisme est de 157 000 $.

Le couple derrère l'initiative veut aussi solliciter des entreprises privées pour obtenir des fonds supplémentaires qui sont nécessaires au lancement de leur projet de recherche, qui implique le travail de psychoéducateurs, recherchistes, etc.

Entre 2011 et 2016, 17 % (397 sur 2315) des décès sur les routes du Québec sont survenus dans un accident impliquant un véhicule lourd.

Les véhicules lourds sont impliqués dans 31 % des accidents sur la route.

Les camionneurs sont donc surreprésentés dans les accidents.

Pour rejoindre l'organisme Syndrome du stress post-traumatique chez les camionneurs:

418 440-4514
sspt.camionneurs@gmail.com 

Drainville PM

Drainville PM

avec Bernard Drainville

En direct de 12:00 à 15:00
1813
100
LIVECogeco LIVE
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.