Selon Volkswagen

Trop tôt pour un virage 100 % électrique de l’industrie

Trop tôt pour un virage 100 % électrique de l’industrie

Le virage électrique est bien entrepris à travers l’industrie et plusieurs constructeurs y vont de façon très agressive, y compris Volkswagen qui, en plus d’avoir déjà des modèles sur le marché, en a déjà annoncé une flopée d’autres.

Cependant, cela ne se fera pas du jour au lendemain et malgré tout ce qui se dit publiquement, la plupart, sinon la totalité des acteurs concernés savent très bien que de nombreux facteurs déterminent le rythme de l’électrification complète. Voilà pourquoi de plus en plus, certaines voix s’élèvent pour affirmer qu’il est trop tôt pour un virage 100 % électrique.

Ajoutez celle d’Herbert Diess, le chef de la direction du groupe Volkswagen, à celles-ci. Le dirigeant s’est récemment exprimé lors du sommet « Future of the Car » du Financial Times. Il a profité de l’occasion pour déclarer qu’il était beaucoup trop tôt pour que l’industrie passe à l’énergie électrique uniquement. Il a expliqué que le problème n’est pas lié à la demande sans cesse croissante de la clientèle, mais à l’infrastructure qui soutient la fabrication et l’exploitation des véhicules électriques. Ces deux processus sont en retard sur la vitesse à laquelle tout devrait opérer pour la transition.

« Tout sera là pour la croissance, mais il faut des investissements énormes et du temps pour y parvenir », a déclaré Herbert Diess. « Nous avons besoin que les bonnes usines soient modifiées ou construites, que la capacité de production de batteries soit là, et que la chaîne d’approvisionnement qui va naître soit sûre et durable. Le client a besoin que l’infrastructure correcte soit mise en place pour vivre avec les voitures. »

Consultez les véhicules à vendre disponibles près de chez vous

Volkswagen ID. Buzz

Herbert Diess demeure optimiste quant à la position de Volkswagen, toutefois. Il croit que l’entreprise qu’il dirige a le potentiel pour devenir le chef de file mondial en matière de ventes de véhicules électriques. Au cours du sommet, il a expliqué qu’il voyait Volkswagen devenir « le chef de file mondial des ventes de véhicules électriques d’ici 2025 » grâce aux énormes investissements réalisés au fil des années. Il entrevoit une lutte serrée avec Tesla.

Enfin, fait intéressant, il a parlé de l’arrivée prochaine de plus petits véhicules électriques, donc plus abordables. Il a mentionné qu’éventuellement, ces derniers deviendraient aussi rentables, ce qui est moins le cas en ce moment.

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Musique
En ondes jusqu’à 00:00
En direct
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.