• Accueil
  • Automobile
  • Ventes automobiles : Toyota met fin à 90 ans de domination de GM aux États-Unis

Ventes automobiles : Toyota met fin à 90 ans de domination de GM aux États-Unis

Ventes automobiles : Toyota met fin à 90 ans de domination de GM aux États-Unis
Pour la première depuis 1931, un constructeur autre que General Motors a dominé les ventes aux États-Unis lors d’une année donnée. Concrètement, Toyota a vendu 2,332 millions de véhicules aux États-Unis en 2021 contre 2,218 millions pour GM.
Auto123.com

En 2008, General Motors voyait son règne de numéro un mondial prendre fin alors que Toyota vendait plus de véhicules qu’elle à travers le monde. La firme japonaise mettait ainsi fin à une souveraineté de 77 ans de GM.

Treize ans plus tard, Toyota refait le coup au géant, mais cette fois en sol américain. En effet, si GM avait perdu la tête à l’échelle mondiale, elle demeurait maître chez elle. Cette ère est révolue. Pour la première fois depuis 1931, une autre compagnie que General Motors a dominé la colonne des ventes au pays de l’Oncle Sam.

Concrètement, Toyota a vendu 2,332 millions de véhicules aux États-Unis en 2021 contre 2,218 millions pour General Motors. Ces chiffres ont été partagés par les constructeurs. Les ventes américaines de GM sont en baisse de 13 % pour 2021 — et de 43 % au quatrième trimestre — tandis que celles de Toyota sont en hausse de 10 % sur l’année.

En 2020, GM avait toujours une bonne avance sur Toyota avec 2,55 millions de ventes contre 2,11 millions pour Toyota. Ford était troisième avec 2,04 millions.

Shopicar.com, 100% en ligne, magasinez votre voiture, achetez en ligne et on vous livre au Québec!

GMC Canyon

L’année 2021 a été particulièrement difficile pour General Motors en raison de la crise des puces électroniques. Toyota a également été touché, mais pas aussi durement. Voilà qui a assurément eu un effet sur les résultats. Il est donc possible que GM reprenne son titre l’an prochain, surtout que la compagnie croit que la croissance économique américaine pourrait faire passer les ventes totales de l’industrie des véhicules légers de 15 millions (2021) à environ 16 millions (2022). Entre 2015 et 2019, la moyenne a été de 17,3 millions par année.

Toyota ne se vante pas de cet accomplissement. Le premier vice-président, Jack Hollis, a déclaré via un communiqué que le constructeur est « reconnaissant » pour la fidélité de la clientèle, mais « être le numéro 1 n’est jamais un objectif ou une priorité ». On a une impression de « déjà vu » à la lecture de ceci, car la compagnie avait déclaré la même chose au début de 2009, ajoutant que la vraie priorité était d’être le numéro un en matière de qualité.

Chez GM, le porte-parole Jim Cain a mentionné que la compagnie avait connu une très bonne année avec ses ventes de camionnettes et de VUS. Et comme l’offre des puces électroniques s’améliore, les ventes le feront aussi. Autrement dit, on recommande à Toyota de ne pas trop célébrer.

On saura au début de 2023 si GM a repris son titre aux États-Unis.

Puisqu'il faut se lever
En direct de 05:30 à 10:00
0
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.