Ford veut produire ses propres puces électroniques

Ford veut produire ses propres puces électroniques
Ford Mustang Mach-E
Auto123.com

La crise des puces électroniques continue de faire mal à plusieurs constructeurs à travers l’industrie, au point où nombre d’entre eux commencent à vivre beaucoup de frustrations. Presque tous réduisent leur production et les concessionnaires font des neuvaines pour espérer retrouver des stocks dignes de ce nom. On a vu des manufacturiers enlever certaines fonctionnalités de leurs modèles 2022, par manque de puces.

De l’Allemagne aux États-Unis, en passant par le Japon, la situation n’est pas rose. Et se lancer dans la fabrication de puces électroniques n’est pas une mince tâche et la plupart des constructeurs automobiles ne sont pas prêts à aller dans cette direction.

Chez Ford, on croit avoir trouvé une solution.

En fait, la compagnie a annoncé un partenariat avec le fabricant de puces américain GlobalFoundries qui possède une des plus importantes fonderies indépendantes au monde. L’accord vise le développement de semi-conducteurs. Selon les deux compagnies, cela pourrait éventuellement conduire à une production conjointe de puces aux États-Unis. Ce partenariat, que les entreprises qualifient de « collaboration stratégique », semble en être à ses débuts et n’est pas contraignant.

Tout cela semble très préliminaire, toutefois. Il n’est pour l’instant pas question d’échange d’actions et aucun investissement n’a été annoncé, du moins pour le moment. Ce qui est intéressant, c’est qu’il s’agit de l’un des premiers partenariats de ce genre à être annoncé.

Jim Farley, le chef de la direction de Ford, est optimiste quant à ce mariage. Dans un communiqué, il a déclaré que l’indépendance en approvisionnement de puces est vitale pour maintenir un flot régulier de produits à la clientèle. Il pense également que ce partenariat a le potentiel d’aller au-delà de Ford. Le communiqué indique que l’entente ne vise pas seulement à développer des puces pour les véhicules de l’entreprise, mais qu’il prévoit également « d’explorer des opportunités élargies de fabrication de semi-conducteurs pour soutenir l’industrie automobile. »

Shopicar.com, 100% en ligne, magasinez votre voiture, achetez en ligne et on vous livre au Québec!

Ford F-150 Tremor

Pourrait-on imaginer un rival comme General Motors acheter des puces de Ford, en cas de besoin ? Pariez qu’ils l’auraient fait plutôt que de se résoudre à livrer des véhicules sans sièges ou volant chauffants pour 2022.

Le Wall Street Journal ajoute pour sa part que Ford pourrait éventuellement se doter d’un département dédié à la fabrication de puces pour éviter des pénuries similaires à l’avenir. Selon la publication, la conception interne de ses propres puces pourrait permettre à la compagnie d’améliorer certaines caractéristiques de ses véhicules comme les capacités de conduite autonome ou les systèmes de batterie pour les modèles électriques.

Le partenariat entre Ford et GlobalFoundries n’est assorti d’aucun échéancier. Il ne faut pas s’attendre, non plus, à ce que Ford règle sa situation rapidement avec cette entente. L’objectif semble clair ici ; éviter de telles situations à l’avenir.

Et la chose pourrait se reproduire à travers l’industrie. On a déjà vu Hyundai prendre des mesures similaires à celles de Ford, et d’autres constructeurs automobiles pourraient faire de même prochainement.

Les amateurs de sports
En direct de 20:00 à 00:00
0
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.