Les véhicules manquent de couleur ; voici les chiffres

Les véhicules manquent de couleur ; voici les chiffresAuto123.com
Une Cadillac CT4-V blanche et une Cadillac CT5-V rouge

Avez-vous remarqué à quel point le paysage automobile est morne ? Partout où l’on va, les véhicules blanc, noir, gris et argent sont partout. Vous êtes-vous déjà demandé jusqu’à quel point ces quatre « couleurs » avaient la cote auprès des acheteurs ?

Heureusement pour nous, le site iSeeCars s’y est intéressé et en est arrivé à des conclusions qui ne sont pas surprenantes (on voit quand même la tendance), mais quand même ahurissantes. Au bas, mot, ce sont 77 % des véhicules qui adoptent le noir, le blanc, le gris et l’argenté.

Ce n’est rien pour mettre de la gaieté dans nos vies, mettons.

Voici Shopicar ! Tous les modèles de l’année et toutes les promotions en cours.

Les pourcentages, respectivement, sont de 23,9 % pour le blanc, 23,2 % pour le noir, 15,5 % en faveur du gris alors que l’argent convainc 14,5 % des acheteurs. Pour assister à l’apparition d’une première couleur, il faut regarder au cinquième échelon pour trouver le rouge à seulement 10,3 %.

Notez que les données ont été compilées pour les années modèles 2014 à 2018, mais la tendance n’a pas été renversée depuis, si bien que les résultats doivent être sensiblement les mêmes pour les modèles 2019-2020. On a beau voir certains constructeurs tenter d’ajouter des coloris avec certains de leurs produits, ça demeure l’exception plutôt que la règle.

On s’ennuie des années 60 et 70 où on pouvait parfois retrouver 15, 17 ou 18 couleurs pour un modèle en particulier.

Et le bleu ? 9 %. Ensuite, aucune teinte ne représente plus de 1,5 % des couleurs sur le marché.

Une Infiniti Q50 bleue

Plusieurs facteurs expliquent cette tendance. Il y a d’abord les demandes de clients. Certains adorent le noir ou le blanc, ou encore certaines approches argentées. Pour la revente aux retours de location, on dit que c’est aussi plus facile d’écouler un modèle plus « neutre », donc les concessionnaires n’ont pas trop de problèmes à ce que ce soit ainsi.

Du côté des constructeurs, à plusieurs adresses, on note des suppléments pour profiter de couleurs plus flyées. Or, l’acheteur va souvent préférer y aller avec un groupe d’options plutôt qu’avec une des couleurs offertes par le manufacturier. D’ailleurs, avec certains modèles, la palette proposée est maigre, le mot est faible. Il n’est pas rare de trouver trois teintes entre le noir et le blanc pour chaque couleur « réelle ».

La tendance serait planétaire.

Des Cadillac XT4

Souhaitons que notre paysage automobile retrouve des couleurs, comme celles que nous propose la nature à l’automne, notamment. La voiture électrique va peut-être changer la donne, qui sait !

Voici le tableau des couleurs auquel nous faisions référence

1 — Blanc     23,9 %
2 — Noir    23,2 %
3 — Gris     15,5 %
4 — Argent    14,5 %
5 — Rouge    10,3 %
6 — Bleu     9 %
7 — Brun     1,4 %
8 — Vert    0,7 %
9 — Beige    0,4 %
10 — Orange    0,4 %
11 — Or    0,3 %
12 — Jaune    0,2 %
13 — Mauve    0,1 %

En direct de 05:30 à 10:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.