• Accueil
  • Un nouveau confinement pourrait-il engendrer de la violence ici aussi?

Un nouveau confinement pourrait-il engendrer de la violence ici aussi?

Un nouveau confinement pourrait-il engendrer de la violence ici aussi?
Photo: Peter Cade / Stone / Getty Images

Alors que la cinquième vague de la COVID-19 frappe présentement l’Europe, on se demande si un nouveau confinement serait ici aussi une cause de violence comme ce fut le cas sur le continent européen dans les derniers jours.

Pour la psychologue Geneviève Beaulieu-Pelletier, la population est résiliente et puisque nos taux de vaccination sont bien meilleurs que ceux enregistrés en Europe et le fait que nous avons conservé le port du masque, fait que les probabilités que les gens suivent davantage les consignes sanitaires ce qui pourrait éviter un prochain confinement.

«Mieux vaut se baser sur le port du masque et la distanciation et celles qu’on a déjà intégrées au quotidien et mieux vaut éviter de les retirer pour éviter ensuite un reconfinement qui serait psychologiquement parlant très difficile.»

La fragilité psychologique de certaines personnes doit aussi être prise en compte et ainsi d’éviter les mesures trop contraignantes et contrôlantes.

La psychologue souligne qu’on doit garder en tête qu’à moyen et à long terme, on devra travailler avec la population.

Elle souligne aussi que de cibler les non-vaccinés avec des mesures ciblées ne risque que de causer davantage de stigmatisation.

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En ondes jusqu’à 10:00
En direct
75
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.