• Accueil
  • «La danse érotique m’a amené plein de côtés positifs» - Annie Deschesnes

«La danse érotique m’a amené plein de côtés positifs» - Annie Deschesnes

«La danse érotique m’a amené plein de côtés positifs» - Annie Deschesnes
Danser nue dans un club, est-ce encore tabou? 

12:28

Il y a plein de raisons qui peuvent expliquer pourquoi des femmes exercent le métier de danseuses érotiques. Pour Annie Deschesnes, le facteur premier était le manque d’argent.

Celle qui exerce désormais le métier de thérapeute en relation d’aide parle de son expérience dans son livre Nue. Au micro d’isabelle Maréchal, l’ex-danseuse démystifie certains aspects de ce milieu de travail peu orthodoxe.

« La danse érotique m’a amené plein de côtés positifs, affirme Deschesnes. Ce moment (quand j’ai commencé à danser), je l’ai senti comme étant un moment de synchronisme avec ma vie, de me rebâtir financièrement, de gérer toutes les sphères de ma vie personnelle et professionnelle.

« Je suis une fille gênée. Je n’aimais pas mon corps. Quand tu arrives dans un milieu où tu fais ton argent à partir de ce que tu vends et ce que tu vends, c’est ton corps, ça m’a forcé de sortir de ma zone de confort et ça m’a permis de me regarder d’un œil différent.

« J‘ai appris que j’étais séduisante à ma manière et mon goût pour la sexualité s’est développé en tant que danseuse érotique. Ce que n’assumais pas du tout avant. Je me sentais désirée et désirable ».

 

Écoutez l'entrevue intégrale...

 

 

Bonsoir les sportifs
En direct de 21:00 à 00:00
0
100
Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.