Aller au contenu
Déjà 350 demandes d'aide

1er juillet: le pire est à venir

1er juillet: le pire est à venir
Une situation catastrophique à prévoir le 1er juillet? / E+ / Getty Images

À un peu plus deux mois du 1er juillet, grand jour de déménagement, les Offices municipaux d'Habitation de Laval, Longueuil et Montréal ont déjà reçu plus de 350 demandes d'aide.

Il faut ajouter qu'environ 17 000 ménages attendent un logement à prix modique.

Pour Cédric Dussault, du Regroupement des Comités logement et associations de locataires du Québec (RCLALQ), il s'agit seulement de la pointe de l'iceberg.

Le nombre d'évictions et la quasi-absence de construction n'annoncent rien de bon.

«Il y a eu beaucoup plus d'évictions dans la dernière année qu'il y en avait eu l'année précédente. Donc on a plus de gens qui ont perdu des logements et il n'y a pas plus de logements disponibles. On ne voit pas comment la situation au 1er juillet pourrait être meilleure que celle de l'an dernier.»

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Les meilleurs moments
En direct
En ondes jusqu’à 03:00