Aller au contenu

Du pôle Nord au pôle Sud au volant d’un Nissan Ariya

Du pôle Nord au pôle Sud au volant d’un Nissan Ariya
Le Nissan Ariya 2023 modifié, au bout du chemin ! / Auto123.com

Lorsqu’il est question de véhicules électriques, plusieurs potentiels consommateurs sont toujours anxieux à propos de l’autonomie qui est proposée. Pour Chris et Julie Ramsey, c’est plutôt l’inverse, car le couple vient de passer dix mois au volant d’un Nissan Ariya pour faire un trajet peu commun, la route menant du pôle Nord au pôle Sud. 

Le tracé de 30 000 km s’est amorcé sur la mer gelée de l’Arctique au pôle Nord magnétique. Le couple a affronté une multitude de terrains et de surfaces différents, sans compter des conditions météo très variées. Après avoir traversé les continents de l’Amérique du Nord, de l’Amérique centrale et de l’Amérique du Sud, ils ont atteint le continent le plus éloigné de la planète, l’Antarctique, pour atteindre le pôle Sud. 

C’est la première fois qu’un véhicule, surtout électrique, accomplit un tel périple.

•    D’un pôle à l’autre au volant d’un Nissan Ariya ? C’est chose faite !

Les Ramsey avec le Nissan Ariya 2023 qu'ils ont conduit du pôle Nord au pôle Sud

La version utilisée, vous le devinez, était pourvue de la traction intégrale e-4orce de Nissan. Et comme vous pouvez le voir sur les photos partagées par la compagnie, le véhicule a été modifié par le groupe Arctic Trucks, spécialiste de la mobilité polaire. La taille de ses pneus BF Goodrich fait 39 pouces.

Pour le reste, le véhicule était entièrement original. 

Voir aussi : Nissan Ariya e-4orce 2023 premier essai : parce que 4 roues motrices, c’est mieux que 2 !

Sans trop de surprise, on apprend que le couple n’en était pas à son premier exploit du genre. Ils ont déjà réalisé un voyage similaire, le Mongol Rally, cette fois au volant d’une Nissan LEAF. C’était aussi la première fois qu’une voiture électrique effectuait ce voyage de 10 000 km. 

C’est à ce moment qu’ils se sont rendu compte de l’intérêt que ce type d’aventure pouvait susciter pour les véhicules électriques, ainsi que pour la création d’un héritage d’infrastructures de recharge derrière eux. Ils ont estimé que le voyage d’un pôle à l’autre représentait l’aventure ultime pour les véhicules électriques. Ils ont commencé à planifier le trajet qu’ils viennent de terminer en 2017.

Le Nissan Ariya 2023, à destination

Chris Ramsey avait ceci à déclarer concernant son aventure : « Je n’arrive pas à croire que nous sommes au pôle Sud. Après tant d’années de préparation, je n’ai pas l’impression que c’est réel. J’ai toujours eu une confiance totale dans les capacités étonnantes des véhicules électriques, et je savais que notre Nissan Ariya ferait face à tout ce qu’on lui demanderait. Mais cela a été bien plus difficile que je ne l’avais prévu. Je suis fière que Pole to Pole ait touché des millions de personnes dans le monde entier et les ait incitées à adopter les véhicules électriques dans leur vie quotidienne. »

Sa conjointe a ajouté ceci : « Ce fut un voyage incroyable, avec les gens que nous avons rencontrés, les amis que nous nous sommes faits et le soutien que nous avons reçu. Pole to Pole a commencé avec Chris et moi, mais l’équipe de l’expédition est maintenant composée de milliers de personnes bienveillantes et tournées vers l’avenir. Ces sympathisants et contributeurs veulent faire la différence et partager l’enthousiasme de la conduite électrique ».

Chez Nissan, on était bien sûr heureux de l’accomplissement de ce couple. Allyson Witherspoon, vice-présidente de Nissan Global Marketing, Brand and Merchandizing, s’est exprimée ainsi : « Au nom de tout le personnel de Nissan, je vous félicite d’avoir terminé Pole to Pole. Nous admirons tous votre audace et votre passion pour repousser les limites de l’aventure électrique. Ce fut un voyage extraordinaire à suivre et une source de fierté pour nous, chez Nissan. Il a montré que la technologie innovante de Nissan continue de susciter l’enthousiasme, que ce soit lors d’un voyage au bureau ou dans l’Antarctique ! »

Et la recharge?
La seule chose que Nissan ne mentionne pas dans son communiqué, ce sont les difficultés reliées à la recharge. On le devine, à certains endroits, il n’y avait simplement pas de bornes. 

Sur le compte Instagram du couple, quelques informations sont disponibles. En gros, ce dernier mentionne que « tant qu’un site ou un bâtiment dispose d’électricité et d’une prise de courant appropriée, il est possible de se brancher, même si cela signifie se brancher dans des toilettes éloignées et faire passer un cordon par la fenêtre. » 

Autre détail très pertinent : le couple a également utilisé des panneaux solaires et une éolienne extensible lorsqu’il était loin de la civilisation.

Le Nissan Ariya 2023, au pôle Sud

Contenu original de auto123.

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Parlons-nous
En direct
En ondes jusqu’à 20:00