Aller au contenu
Projet de loi au Wyoming

Projet voulait interdire la vente de véhicules… électriques?

Projet voulait interdire la vente de véhicules… électriques?
Jeep Grand Cherokee 4xe 2022 / Auto123.com

On a vu plusieurs gouvernements et législations voter des lois interdisant, à compter de 2035, la vente de véhicules neufs à essence sur leur territoire. C’est le cas au Canada, ainsi que dans certains États américains, comme la Californie et New York. 

Au Wyoming, on y va d’une approche aussi différente qu’étonnante, soit une mesure contraire souhaitant l’interdiction de la vente de modèles électriques à compter de 2035. 

Il y a de quoi se gratter la tête. Cependant, il faut lire entre les lignes pour découvrir un cri du cœur des représentants de cet état. 

Introduit le 13 janvier, le projet de loi SJ0004 vise à interdire progressivement la vente de nouveaux véhicules électriques dans le Wyoming. Le texte invoque l’importance de l’industrie du pétrole et du gaz naturel pour l’État, ainsi que le manque actuel d’infrastructures de recharge adéquates et le coût de leur construction. Il met aussi en lumière le caractère inadapté des véhicules électriques avec la réalité géographique là-bas, soit de longs tronçons d’autoroutes et de longs rangs où la terre est carrément inhabitée. 

Consultez les véhicules à vendre disponibles près de chez vous

Pour les législateurs, la prolifération des véhicules électriques au détriment des véhicules à essence a un impact négatif sur les économies du Wyoming et des États-Unis.

Le projet est parrainé par les sénateurs Jim Anderson, Brian Boner, Ed Cooper et Dan Dockstader, ainsi que par les représentants Donald Burkhart, Jr. et Bill Henderson. Oui, ce sont des membres du Parti républicain. 

Soyons clair, si le projet de loi était pour être adopté, la vente de véhicules électriques ne serait pas nécessairement interdite dans le Wyoming, car l’une des clauses stipule que la législature ne fera qu’encourager l’interdiction et l’exprimer comme un objectif. 

Avec ce projet de loi, on parle donc davantage d’une tactique politique qu’une tentative sérieuse d’interdire la vente de véhicules électriques dans l’État. C’est aussi symbolique d’aller à contre-courant de mesures davantage mises de l’avant par le Parti démocrate concernant les véhicules électriques. 

Il y a même une clause selon laquelle le projet de loi, s’il était adopté, devrait être envoyé au président des États-Unis, au président de la Chambre des représentants et au gouverneur de la Californie.

La vérité, c’est que le Wyoming n’aura d’autres choix que d’emboîter le pas. Plusieurs constructeurs s’apprêtent à passer à des gammes entièrement électrifiées. L’État souhaite assurément des mesures pour que l’impact sur son économie soit moindre, ainsi que des sous de Washington pour l’installation d’un réseau de recharge digne de ce nom. 

Et l’on passe un message en même temps. Chose certaine, la nouvelle a fait le tour de l’Amérique et du monde. L’objectif a été atteint et la suite sera intéressante à surveiller.

•    Des politiciens au Wyoming souhaitent interdire la vente de véhicules… électriques en 2035

•    Le projet de loi est davantage une tactique politique visant à faire connaître la réalité de ce territoire dans le contexte du virage électrique.

•    L’économie du Wyoming repose beaucoup sur l’industrie du pétrole.

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Quart de nuit
En ondes jusqu’à 03:00
En direct
75