Aller au contenu
Décriminalisation de la drogue

Permission de possession des opioïdes en Colombie-Britannique

Permission de possession des opioïdes en Colombie-Britannique
/ Photo : Getty Images / Yulia Reznikov
0:00
10:32

La Colombie-Britannique dépénalisera la possession des opioïdes jusqu’à 2,5g, à partir du 31 janvier prochain. Une nouvelle approche pour tenter d'endiguer la crise de cette drogue qui fait des ravages dans la province depuis 2016.

En entrevue avec Jeffrey Subranni, le chercheur à l’Institut universitaire sur les dépendances, Jean-Sébastien Fallu explique aussi qu'un autre but de cette dépénalisation est de réduire la stigmatisation envers les consommateurs des opioïdes.

« Il y a effectivement une modification dans les perceptions, les représentations sociales et c’est d’ailleurs un des objectifs de la décriminalisation en Colombie-Britannique. »

Comme le Portugal, cette nouvelle approche vise à traiter les consommateurs comme des patients qui ont besoin d’aide, plutôt que des criminels.

Une vision qui ne plaît pas encore totalement à certains.

« Mais ce que les critiques disent et j’en suis : c’est que c’est quand même très moralisateur comme encadrement et c’est une autre forme de contrôle qui, plutôt d’être criminelle, est accès sur la santé… »

Ce projet-pilote sera regardé et analysé de très près par le pays pour voir si l’initiative est assez efficace pour l’implanter dans toutes les autres provinces.

« Au Québec, malheureusement, je pense qu’on n’est pas près de ça avec notre gouvernement qui, sur cette question-là, est très frileux. »

Écoutez l'intégralité de l'entretien...

Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!Abonnez-vous à l’infolettre du 98.5 Montréal!
En m’abonnant, j’accepte de recevoir des communications par courriel de Cogeco Média et de ses sociétés affiliées, y compris des nouvelles, des mises à jour, des activités et des concours. Vous pouvez vous désabonner en tout temps en utilisant le lien au bas de nos courriels ou en nous contactant par le biais de notre Politique en matière de protection des renseignements personnels. Veuillez noter, cependant, que nous pouvons continuer à vous envoyer des communications liées au service et d’autres communications non commerciales. Ce site est protégé par reCAPTCHA et la politique de confidentialité de Google et les les conditions d'utilisation s'appliquent.

Vous aimerez aussi

Plus avec Jeffrey Subranni

Comment vivez-vous la grosse saison immobilière?
La baisse du taux directeur, est-ce que ça change quelque chose?
Quelles erreurs avez-vous déjà commises en immobilier?
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Même le week-end
En direct
En ondes jusqu’à 11:00