Aller au contenu
Le commentaire de Dany Dubé

Gallagher est revenu à sa bonne vieille recette

Gallagher est revenu à sa bonne vieille recette
0:00
5:09

Lorsqu’un athlète vit un passage à vide, il doit retrouver ses repères et c'est ce que fait Brendan Gallagher après une saison difficile et frustrante pour lui l’an dernier.

Certains croient qu’il est en perte de vitesse et qu'il aurait perdu sa touche autour du filet. Sa performance à Buffalo nous a montré le visage du Gallagher de 30 buts…

Pourrait-il poursuivre sur cette lancée?

Voici les 4 éléments qui sont essentiels au succès de Gallagher

1. Éviter de transporter la rondelle en zone neutre

Il n’a ni la vitesse, ni la vision pour créer de l’espace pour ses coéquipiers. Avec Josh Anderson à ses côtés, c’est une responsabilité qu’il peut assumer pour le trio.

2. Batailler le long des rampes

Il carbure à ce genre de confrontation. À ses meilleures années (saisons de 30 buts et plus) Phillip Danault et lui formaient un super duo en récuperation de rondelle. Avec Anderson, ce dynamisme a été reproduit lors du dernier match à Buffalo.

3. Créer une surcharge dans l’enclave

En raison de son gabarit, Gallagher ne peut être seul dans l’enclave à affronter la défensive adverse. Afin de créer de la confusion, il doit être appuyé par un coéquipier lors des bagarres pour les rondelles libres ou encore pour les bagarres territoriales devant le filet adverse.

4. Les attaques au filet doivent être linéaires

Le tout, afin de créer les situations chaotiques. Dans l’enclave, là où excelle Gallagher! Anderson est à son meilleur en pratiquant ce style de jeu. Il peut donc encore une fois combiner ses efforts efficacement à celles de ses partenaires de trio.

Impact direct sur le nombre de tirs 

Gallagher avec Danault 

2017-18 : 3,4 tirs / match - 31 buts 11,15% eff.*

2018-19 : 3,7 tirs / match - 33 buts 10,93% eff.*

*Efficacité vient avec la possession de la rondelle dans les zones de tirs

Objectif - 10 à 15 % d’efficacité 

Les joueurs élites qui marquent leurs buts de l’enclave maintiennent des pourcentages de 13 à 14 %: Kreider, Tkachuk entre autres.

Avant son jumelage avec Anderson, Gallagher avait 12 tirs au filet. À Buffalo, il a eu 6 tirs et il a marqué. 

Est-ce bénéfique pour Anderson? Lors de son premier match avec Gallagher à Buffalo, il a eu 3 tirs et une fiche de 1-1.

Pourront-ils se relancer? Cette combinaison représente un beau pari pour l’entraîneur Martin St-Louis.

Vous aimerez aussi

Plus avec Dany Dubé

L'avant-match Canadiens-Sénateurs
«C’est un beau message, c'est une belle opportunité» -Rafaël Harvey-Pinard
Le montage musical du match
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Sans réserve
En ondes jusqu’à 15:00
En direct
75