Aller au contenu
Retranché à Philadelphie

«Est-ce que les dés étaient pipés?» -Antoine Roussel

«Est-ce que les dés étaient pipés?» -Antoine Roussel
Antoine Roussel au camp des Flyers
Mitchell Leff/Getty Images

Antoine Roussel a été retranché, mardi, du camp préparatoire des Flyers de Philadelphie.

Le Français qui a disputé la dernière saison avec les Coyotes de l’Arizona a tenté sa chance à Philadelphie sans contrat en poche.

Cela n’a pas fonctionné et le joueur qui est né à Roubaix et qui vit maintenant au Québec a évidemment été déçu de la tournure des événements.

« J’ai refusé un autre camp d’entraînement quelque part, parce que je sentais que ça ne faisait pas de sens. Je n’avais pas de chance de faire l’équipe. À Philadelphie, je sentais avoir une opportunité. Je regardais leur alignement : il y avait des trous et des blessés.

« C’est sûr que c’est un goût amer quand je quitte le bateau. Est-ce que les dés étaient pipés au pas? Je ne le saurai jamais, mais c’est allé vite pas mal. C'était très décevant, mais je ne suis pas tombé en bas de ma chaise non plus. »

L’athlète qui a disputé 607 matchs dans la LNH avec les Stars de Dallas, les Canucks de Vancouver et les Coyotes, n’est pas prêt à tirer un trait sur sa carrière à 32 ans.

« Je ne suis pas prêt à prendre des décisions tout de suite », dit celui qui devient néanmoins un collaborateur aux 98.5 Sports.

Est-ce que le Canadien a été parmi les équipes pour lesquelles Roussel à songer à se présenter au camp? Son agent a-t-il eu des contacts?

« Je sais que ça s’est parlé, mais la porte s’est rapidement fermée. Il y avait beaucoup trop de contrats (à l’attaque). Ce n’était pas réaliste de le penser. Le Canadien, ça fait toujours rêver.  Quand je suis arrivé au Québec en 2005, j’ai passé l’hiver à écouter du hockey. À l’époque, tu n’avais pas internet et NHL Center Ice en Europe. Ce n’était pas fait pour arriver. »

Vous aimerez aussi

Plus avec Mario Langlois

Cole Caufield: «C'est une machine à buts» -Stéphane Richer
«Chaque entraîneur doit être exigeant dans les deux sens» -André Tourigny
Danièle Sauvageau mesure l'amélioration de Suzuki et Caufield
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En ondes jusqu’à 18:30
En direct
75