Aller au contenu

Les primes à l’achat de modèles électriques sont-elles vraiment avantageuses?

Les primes à l’achat de modèles électriques sont-elles vraiment avantageuses?
Plusieurs calculs sont nécessaires avant de succomber à l'achat d'un véhicule hybride ou électrique. La prime, à elle seule, ne suffit pas pour pouvoir prendre une décision rationnelle sur l'abandon et le passage d'un véhicule thermique à un véhicule électrique.
Auto123.com

Difficile en ce moment de ne pas succomber aux nombreuses offres et subvention sur les véhicules électriques. Mais cela en vaut-il la peine ?

Sauter sur sa calculatrice :

Le prix du carburant à la pompe à une incidence directe sur la demande de voitures électriques. Plus le prix de l’essence monte et reste à des sommets et plus l’intérêt envers ces véhicules augmente. La prime conversion électrique proposée par le gouvernement favorise également cette réflexion et ce désir de passer du thermique vers l’électrique.

Mais ce n’est pas si simple. Le tarif des voitures électrique est bien plus élevé que celui d’un modèle thermique équivalent. La différence, pour un même modèle, entre la version thermique et électrique est importante. En France, on parle d’environ 10 000 €.

La question du bonus :

Pourquoi un bonus ? Il y a certes une volonté drastique, de la part des gouvernements, d’inciter les conducteurs à passer à l’électrique, mais tous ne sont pas prêts ou convaincus des économies qu’ils vont réaliser.

En France, pays champion des primes, plusieurs aides gouvernementales permettent d’absorber cette différence de prix. La plus connue est le bonus écologique plafonné à 5 000 €. Seuls les véhicules totalement électriques et certains hybrides rechargeables ou à hydrogène y sont admissibles. Dans plusieurs régions, il est possible de bénéficier d’avantages supplémentaires : prime à l’achat, gratuité du stationnement, subventions à l’installation de bornes de recharge pour les particuliers et copropriétés.

Si vous possédez un vieux véhicule à essence immatriculé avant 2006 ou diesel avant 2011, vous pourrez également obtenir une prime à la conversion maximale de 5 000 € selon vos revenus.

Pas pour tous les véhicules :

Il faut bien entendu garder à l’esprit que ces aides à l’achat ne sont valables que pour faire l’acquisition de véhicule moins polluant. La bonne nouvelle est qu’ils n’ont pas forcément besoin d’être neuf. Ainsi, vous pouvez faire appliquer ces primes sur des véhicules électriques neufs ou d’occasion, mais également sur des véhicules hybrides rechargeables. Voici un peu plus de détails :

    Voitures électriques avec un prix inférieur ou égal à 60 000 €
    Utilitaires électrique ou hybride rechargeable (sans limite de prix)
    Voiture hybrides rechargeables et dont le prix est inférieur ou égal à 60 000 €
    Véhicules thermiques dont les niveaux d’émissions de CO2 sont inférieurs à 137 g/km et dont le prix est inférieur à 50 000 €

L’électricité moins chère :

On le sait et on l’a souvent entendu, parcourir 100km avec une voiture électrique coute moins cher qu’avec une voiture thermique. Mais encore là, tout se calcule.

Une fois la question des primes éclaircit, vous devez encore faire quelques calculs. Le nombre de kilomètres parcourus par année va avoir une incidence directe sur la logique d’achat ou non. Si l’on considère uniquement la voiture électrique, le calcul est aujourd’hui facile avec un prix de l’essence ou du diesel moyen autour de 1,6 € du litre et un KW à environ 0,17 €. Le 100 km en thermique vous reviendrez grossièrement à environ 11 € et 2,55 € pour une électrique. Pas besoin de pousser les calculs plus loin en voyant ces chiffres. Mais il est encore possible d’économiser sur les recharges.

La borne de recharge :

Elle aussi peut être subventionnée. Une fois l’installation effectuée, ne pas oublier le Crédit d’impôt. Vous pourrez déduire une partie des frais engagés pour l’achat et l’installation de votre borne. Que vous soyez propriétaire ou locataire, vous pouvez demander la déduction en reportant les travaux sur votre déclaration de revenus.

Le bon moment pour se brancher :

Un dernier détail et non des moindres, est le fait de pourvoir choisir le meilleur moment pour recharger votre véhicule. Vous pouvez brancher votre voiture la nuit, lorsque d'autres appareils gourmands en énergie ne fonctionnent normalement pas, ou vous pouvez installer une station de charge intelligente pour réguler le courant. Si vous avez des besoins différents, vous pouvez demander une augmentation de puissance au compteur de votre compagnie d'électricité.

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Sans réserve
En ondes jusqu’à 15:00
En direct
75