Aller au contenu
Élections Québec 2022

«Paul St-Pierre Plamondon a été le meilleur, selon les analystes»

«Paul St-Pierre Plamondon a été le meilleur, selon les analystes»
Au débat des chefs, jeudi soir : Francois Legault, chef de la CAQ, Dominique Anglade, cheffe du PLQ, Paul St-Pierre Plamondon, chef du PQ, Gabriel Nadeau-Dubois chef de Québec solidaire, et Éric Duhaime, chef du PCQ.
Photo : La Presse Canadienne/Paul Chiasson
0:00
8:20
0:00
9:45

Quel est le gagnant du deuxième débat des chefs de la campagne électorale ? L’ancien chef du Bloc québécois, Gilles Duceppe, analyse les performances des leaders des cinq principaux partis politiques qui ont participé au débat télé présenté jeudi soir à ICI Radio-Canada.

« Il y a presque unanimité chez les analystes, qui disent que Paul St-Pierre Plamondon a été le meilleur. Gabriel Nadeau-Dubois a aussi bien fait, mais il a été un peu moins fort que la semaine dernière, durant le premier débat. François Legault et Dominique Anglade ont mieux fait aussi. Éric Duhaime a été quant à lui un peu moins bon. Celui-ci a lancé quelques bonnes répliques, mais il a dit des choses bizarres, comme cette idée que des milliers de fonctionnaires remerciés [par son gouvernement] pourraient enseigner dans les écoles. Franchement ! »

Durant l'entretien, M. Duceppe parle également de la stratégie du premier ministre sortant, qui a tenté de concentrer ses énergies à dévaloriser les idées du chef de Québec solidaire. 

«M. Legault prétend, avec raison sur certains points, que les solidaires apportent une série de propositions que ne tiennent pas la route. Par exemple, l’exemption de la taxe de vente pour les biens essentiels. Les sacrifices imposés par Québec solidaire, au détriment des plus démunis, n’auraient pas de sens. Cela dit, M. Nadeau-Dubois a bien performé. M. Legault, lui, sait qu’il va gagner l'élection. La question se résume à savoir combien la CAQ aura de députés. Les autres partis veulent s’améliorer ou finir à la deuxième place. Le PQ est en remontée. M. Duhaime, avec son troisième lien, s’adresse essentiellement à la région de Québec, qu’il essaie de sécuriser.»

En ce qui concerne le Parti libéral, le débat change très peu de choses, selon Gilles Duceppe. 

«J’ai l’impression que la formation va maintenir quelques châteaux forts ; c'est peut-être suffisant pour finir au second rang. Mais, le nombre de députés va diminuer. C’est plus qu’inquiétant pour Mme Anglade, qui n’est même pas assurée de gagner dans son propre comté. C’est une remise en question totale.»

Du l'avis du chroniqueur politique du 98.5, Jonathan Trudeau, aucun chef n'a véritablement remporté le débat. 

«Personne ne s'est particulièrement démarqué. par contre, il y a eu beaucoup de petites victoires. François Legault, par exemple, sa victoire n'était de ne pas clairement perdre...» 

Vous aimerez aussi

Plus avec Paul Arcand

La marche pour le climat un peu partout au Québec
Le rapport de la Commission Normandeau-Ferrandez
La chamaille par texto dans un couple
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Classiques 80-90
En ondes jusqu’à 18:00
En direct
75