Aller au contenu
Des miracles sur le terrain

Chez le CF Montréal, le fils de l’avare est prodige!

Chez le CF Montréal, le fils de l’avare est prodige!
Kei Kamara
Photo: Minas Panagiotakis / Getty Images

S’il y a une chose que mes grands-parents italiens m’ont apprise dans ma jeunesse, c’est de ne pas lancer d’argent par les fenêtres. Vaut mieux être patient et magasiner les aubaines que de se lancer sur le premier objet qui brille.

Je me demande si Olivier Renard avait aussi des grands-parents qui lui enseignaient la même chose.

L’équipe au petit budget du CF Montréal continue de faire un pied de nez aux équipes de la MLS mieux nanties, qui ne se gênent pas pour dépenser, sans vraiment approcher le succès de l’Impact cette saison.

Mardi soir, nous en avons eu un autre exemple. Les 11 joueurs lancés dans la mêlée par Wilfred Nancy en début de match face au Fire totalisent, tous ensemble, une masse salariale totale de 3,1M$ cette saison.

C’est le collègue Gavino De Falco de IMFC Radio qui a d'ailleurs fait le calcul.

De l’autre côté, Chicago, qui croupit au fond du classement, avait sur le terrain un joueur, qui à lui seul, gagnait presque le triple de ce montant. Le milieu de terrain Xherdan Shaqiri touche 8,15M$. 

Résultat de courses, Shaqiri a marqué deux buts sur «penalty», mais sur le fond du jeu, le CF Montréal a dominé son adversaire l’emportant 3-2.

L’insulte à l’injure

Non seulement l’Impact a gagné, mais celui qui a fait la différence en marquant deux buts et récoltant une passe est Kei Kamara. Il a 38 ans et n’empoche que 96 000$ cette saison!

En début de saison, à cause de plusieurs blessures, le CF Montréal avait embauché par mesure d’urgence le vétéran attaquant. Il ne devait jouer qu’un rôle de réserviste, mais il est finalement devenu un incontournable pour l’entraîneur Wilfried Nancy.

Il compte 8 buts et 7 passes cette saison et ses 138 buts en carrière font de lui le 3e meilleur marqueur de l’histoire de la MLS.

« Il est toujours là, a expliqué Nancy après le match. Ce qui m’intéresse le plus c’est son attitude, depuis le tout début. Qu’il joue 5 minutes ou un match complet, il fait ce qu’il doit faire pour nous aider. C’est un compétiteur, vous le savez, et il le démontre encore. »

Comment Renard a-t-il bien pu faire pour convaincre cette légende de la MLS de venir jouer à Montréal pour si peu d’argent? Il faut dire qu’en 2021, aucune équipe de la MLS ne lui avait fait d’offre et il avait été obligé de signer un contrat pour une équipe finlandaise.

Kamara n’a jamais caché son désir de venir jouer à Montréal, cela datait des années où son bon ami Dominic Oduro jouait ici.

Après le match de mardi, le doyen mentionnait tout simplement se réjouir d’avoir accepté l’offre du club l’hiver dernier, et ce malgré le maigre salaire qui venait avec cette dernière.

« J’essaye simplement d’apprécier ce moment. Je me sens privilégié d’être ici avec ce groupe. Jouer à Montréal pour moi était un rêve de longue date, alors je vais tenter d’en profiter jusqu’au bout. »

Lorsqu’informé que l’autre marqueur de deux buts hier soir, Shaqiri, gagnait plus de 8M$ par saison, il a lancé à la blague, en écarquillant les yeux, qu’il allait devoir en parler à son agent.

Le club possède une année d’option à son contrat et il se dit encore apte à jouer au moins quelques saisons de plus. 

Sans savoir si une augmentation de salaire est prévue à l’entente pour l’an prochain, il serait bien vu pour le club de lui en offrir une, en guise de reconnaissance pour son bon travail cette saison. Car on va se le dire, à 96 000$ par saison, c’en est presque gênant.

C’est bien beau économiser des sous, mais il faut aussi rendre à César ce qui lui revient, surtout quand le travail dépasse amplement les attentes. 

Kamara n’a jamais gagné la «MLS Cup», et reconnaît que cette année pourrait bien être la bonne. Il s’avère sans l’ombre d’un doute l’aubaine de l’année en MLS.

Vous aimerez aussi

Plus avec Patrick Lagacé

«On ne manquera pas de courant» -Pierre Fitzgibbon
Niveau de sécurité des élus: «Au fédéral, il est nul» -Rodolphe Husny
Les cyberharceleurs sont plus présents et plus violents sur les réseaux sociaux
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En ondes jusqu’à 18:30
En direct
75