Aller au contenu
Crise énergétique mondiale

«Le responsable, c'est Vladimir Poutine» -Justin Trdudeau

«Le responsable, c'est Vladimir Poutine» -Justin Trdudeau
Olaf Scholz et Justin Trudeau / 98.5/Kevin Dupont
0:00
9:32

Six mois après le début de l'invasion russe en Ukraine, le Canada et l'Allemagne sont toujours d'avis que la crise énergétique mondiale est la conséquence des actes du président de la Russie.

Le premier ministre Justin Trudeau maintient que l'exemption aux sanctions contre Moscou était nécessaire pour mettre au jour la rhétorique mensongère de Vladimir Poutine en renvoyant une turbine en Europe pour l'approvisionnement en gaz naturel russe.

Le fait que le gouvernement Trudeau ait renvoyé une première turbine après qu'elle ait été réparée à Montréal a causé l'exaspération de l'Ukraine.

Le premier ministre soutient que la Russie cherche à «blâmer» quiconque autre qu'elle-même pour son « non-respect des contrats qu'ils ont » en matière d'approvisionnement énergétique.

« La seule entité responsable pour les défis au niveau de la crise énergétique à laquelle le monde est en train de faire face, c'est Vladimir Poutine lui-même », affirme Justin Trudeau.

Le chancelier allemand, Olaf Scholz, a mentionné lundi que son pays arrêtera complètement l'exportation de charbon russe en octobre, et espère pouvoir devenir indépendant énergétiquement, d'ici la fin de l'année.

« Nous avons déjà décidé que nous n'utiliserons plus leur pétrole d'ici la fin de l'année et nous investissons beaucoup pour devenir indépendant des importations de pétrole en provenance de la Russie », a expliqué le chancelier allemand. 

Le Canada sera l'un des joueurs-clés dans l'exportation d'énergie propre dans le monde, notamment par la production d'hydrogène.

« L'expertise que les travailleurs dans l'industrie énergétique ont maintenant va être essentielle dans cette transformation », a commenté Justin Trudeau.

Le chancelier Allemand poursuivra son séjour au pays, mardi, à Terre-Neuve-et-Labrador. Justin Trudeau et Olaf Scholz doivent signer un pacte sur l'exportation d'hydrogène vers l'Allemagne.

Vous aimerez aussi

Plus avec Luc Ferrandez

«Aider les gens c'est ma mission alors je le fais avec mes économies»
«Avec deux tuques... pas besoin de casque!» -Luc Ferrandez
«Je me demandais s’il était courageux ou inconscient?» -Meeker Guerrier
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Quart de nuit
En ondes jusqu’à 03:00
En direct
75