Aller au contenu
Québec solidaire

«On est prêt à passer à la prochaine étape!» -Gabriel Nadeau-Dubois

«On est prêt à passer à la prochaine étape!» -Gabriel Nadeau-Dubois
Photo: Graham Hughes / La Presse Canadienne

Québec solidaire a la chance de miser sur l'un des chefs les plus populaires au Québec. En fait, un sondage révélait il n'y a pas si longtemps que bien des Québécois aimeraient aller prendre une bière avec Gabriel Nadeau-Dubois. Malheureusement pour lui, sa popularité personnelle ne se traduit pas en forte popularité pour sa formation politique à l'approche de la campagne électorale.

À l'occasion d'un entretien avec Philippe Cantin, on a demandé au jeune homme si la stagnation dans les intentions de vote pour son parti était quelque chose qui l'inquiète.

Pour lui, le fait que la campagne électorale ne soit pas encore débutée officiellement représente un atout dans ces circonstances alors qu'il tentera de convaincre les électeurs que sa formation est maintenant mûre pour prendre le pouvoir.

«Je vais pouvoir aller parler de politique avec les Québécois et Québécoises, mais peut-être pas toujours autour d'une bière... Je veux tout de même terminer la course sur mes deux pattes, mais peut-être autour d'un café. Je pense que les gens ont envie de m'entendre et ont envie d'entendre parler du projet qu'on défend à Québec solidaire. Je suis très fier de l'équipe que Manon et moi on a assemblée. C'est la meilleure équipe que Québec solidaire n'a jamais présentée sur la ligne de départ!»

Changement climatique, crise du logement, coût de la vie et crise de l'inflation sont au menu des discussions pour le chef de la formation politique et il soutient miser sur une équipe crédible pour débattre et défendre l'ensemble de ces enjeux.

L'objectif de Gabriel Nadeau-Dubois sera de miser sur l'attaque pendant la campagne, mais pas une campagne négative, plutôt une campagne ambitieuse alors qu'il espère répéter les élections de candidates et candidats en région comme ce fut le cas pour Émilise Lessard-Therrien dans Rouyn-Noranda–Témiscamingue.

«Qui a fait le travail pour talonner François Legault sur la crise du logement? Qui a fait le travail pour talonner François Legault sur l'environnement? Qui a fait le travail pour talonner François Legault sur l'inflation? C'est Québec solidaire. Maintenant, on est prêt comme parti à passer à la prochaine étape et on a l'équipe pour passer à la prochaine étape!»

Revenant sur l'expérience politique et sur son jeune âge, le chef rappelle que les politiciens en place et les autres partis ont été essayés et que le Québec a besoin de sang neuf.

À voir si les Québécois achèteront maintenant ce discours au cours de la campagne électorale.

Vous aimerez aussi

Plus avec Philippe Cantin

La nouvelle doctrine Poutine: escalader pour ensuite désescalader
La percée ukrainienne dans le nord-est du pays fait mal paraître Poutine
«La Russie annonce la tenue de référendum dans quatre régions ukrainiennes»
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En ondes jusqu’à 10:00
En direct
75