Aller au contenu
Négociations dans un contexte inflationniste

Pharmaciens propriétaires: «On ne s’entend pas avec le gouvernement»

Pharmaciens propriétaires: «On ne s’entend pas avec le gouvernement»
Photo : Moment / Getty Images

Les négociations entre les pharmaciens propriétaires le gouvernement du Québec sont dans une impasse, et ce, à l’aube d’une nouvelle campagne de vaccination pour la COVID-19 et l’influenza. Selon l'AQPP, le gouvernement s'entête à considérer les pharmaciens propriétaires comme des salariés de l'État.

«On ne réussit pas à s’entendre avec le gouvernement, ce qui affecte nos tarifs pour le renouvellement des ordonnances et pour les services cliniques. Des honoraires sont versés aux pharmaciens propriétaires pour chaque prescription renouvelée et chaque activité clinique. Ils servent à payer les employés et les dépenses, entre autres. En fait, ils permettent d’opérer les pharmacies. Actuellement, l’inflation et la hausse des salaires ont un impact majeur sur les opérations, malgré des responsabilités accrues. Le contexte inflationniste n’est pas facile pour les négociations.»

L'entente qui permet notamment la facturation de la distribution des médicaments, la surveillance de la thérapie médicamenteuse et les actes cliniques effectués par les pharmaciens est échue depuis le 31 mars. 

Vous aimerez aussi

Plus avec Louis Lacroix

Louis Lacroix résume les enjeux de la première semaine électorale
Élections 2022: Québec-Lévis, Duhaime, le tunnel: un premier sondage
Dominique Anglade la plus riche de tous les chefs de partis
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Musique
En ondes jusqu’à 00:00
En direct
75