Aller au contenu
Omnium Banque Nationale, jouer à la maison

«C’est une énergie tellement spéciale» -Marie-Ève Pelletier

«C’est une énergie tellement spéciale» -Marie-Ève Pelletier
Les partisans montréalais pourront admirer Félix Auger-Aliassime.
Crédit photo: Getty Images / Minas Panagiotakis / Intermittent

Le tennis est en ville. Les hommes sont à Montréal, alors que les femmes se retrouvent à Toronto.

L’analyste de tennis et ancienne joueuse professionnelle Marie-Ève Pelletier était au micro de Jeffrey Subranni et de Paul Rivard pour parler de ce grand rendez-vous.

Pendant 15 ans, elle a participé à la compétition. Cette dernière nous parle de son expérience vécue à ce tournoi.

«C’est vraiment particulier. Peut-être plus pour moi parce que je n’étais vraiment pas au même niveau que Félix Auger-Aliassime. J’étais loin du top 10 mondial. D’avoir l’habitude de jouer sur un gros terrain comme ça, à Montréal, c’était le top 20, le top 50 que j'affrontais… Donc non seulement, j’arrivais avec une envie de bien faire à la maison, mais j’affrontais des joueuses de niveau que je n’avais pas l’habitude de jouer.»

Marie-Ève abonde également sur la foule de Montréal. 

«C’est une énergie tellement spéciale. On le sait, les partisans à Montréal applaudissent énormément surtout lorsqu’on est un Canadien ou Québécois. [...] Jouer à la maison, c’est particulier. Parfois, ça nous fait performer encore mieux et parfois, au contraire, ça amène un peu plus de stress.»

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Puisqu'il faut se lever
En ondes jusqu’à 10:00
En direct
75