Aller au contenu
Droits compensateurs sur le bois canadien

«La guéguerre continue entre Ottawa et Washington»

«La guéguerre continue entre Ottawa et Washington»
Du bois d'oeuvre canadien, stocké sur le terrain d'une entreprise située le long de la rivière Fraser à Richmond, en Colombie-Britannique.
Photo : La Presse Canadienne/Jonathan Hayward

Les droits compensateurs moins élevés que prévu sur les exportations de bois d’œuvre canadien, imposés par le gouvernement américain, n’apaise guère le mécontentement d’Ottawa. Écoutez le chroniqueur économique François Gagnon.

«Il y a toujours eu une guéguerre entre les États-Unis et le Canada au sujet du bois d’œuvre. C’est toujours le même litige d’ailleurs, car le lobby américain est extrêmement puissant. Au Canada, le Québec étant notamment impliqué, des droits de coupes sont obligatoires afin d’assurer un renouvellement de la forêt. Washington affirme donc que ce sont des subventions déguisées et impose des tarifs supplémentaires.»

La ministre fédérale du Commerce international, Mary Ng, a dénoncé jeudi les récents tarifs douaniers américains imposés sur le bois d’œuvre canadien.

La Presse Canadienne souligne que les tarifs ont été réduits de moitié. Le nouveau taux combiné passe de 17,91 % à 8,59 %. Malgré tout, le gouvernement canadien est toujours insatisfait de l'imposition de ces droits compensateurs.

Vous aimerez aussi

Plus avec François Gagnon

Cyberattaques : «Imagines-tu les pertes monétaires que ça engendre?»
Elon Musk vend pour 7 milliards de dollars d'actions pour sa guerre avec Twitter
Inflation : A-t-on enfin atteint un plateau aux États-Unis?
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le midi
En ondes jusqu’à 15:00
En direct
75