Aller au contenu
Revue de presse

«La musique québécoise au rythme du franglais»

«La musique québécoise au rythme du franglais»
Louis Lacroix, animateur
98.5

La sixième journée d'audience publique de la commission d'enquête sur l'assaut du Capitole à Washington continue d'être commentée à la grandeur de la planète.

Dans la revue de presse de Louis Lacroix, mercredi matin au 98.5, l'animateur expliquait comment « on a pu éviter une tragédie encore plus grande » lors des incidents qui ont fait trembler la démocratie aux États-Unis.

En résumé, l'ancienne assistante du chef de cabinet de Donald Trump, Cassidy Hutchinson, a affirmé que le président était au courant que des gens armés étaient à proximité du Capitole le 6 janvier 2021 et qu'il voulait se joindre à eux et il a même défié les membres des services secrets qui voulaient le ramener à la Maison-Blanche.

Le franglais et la musique québécoise

Plus près de nous, avec la loi 96 sur la protection du français qui est dans l'air, c'est un article du Devoir qui retient l'attention et qui met en lumière notre musique raisonnant davantage au rythme du franglais ces jours-ci.

Louis Lacroix faisait entendre quelques exemples entendus sur les ondes des radios commerciales.

« Quand on compte les chansons qui sont considérées comme étant des chansons françaises, elles ne sont pas  tout à fait françaises; c'est une espèce de mélange de français et d'anglais, les pièces mélangent allègrement les deux langues. Elles sont comptées comme des chansons francophones en vertu des quotas, ce qui leur permet de jouer à forte rotation (...) La question, c'est de savoir si c'est vraiment un risque pour la langue française. »

Vous aimerez aussi

Plus avec Louis Lacroix

Félix Auger-Aliassime marque l’histoire du tennis à Montréal
Oubli de remplir ArriveCAN :Ottawa sera plus permissif
Prix moyen des propriétés au Canada : baisse de 25 % d’ici la fin de 2023
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En ondes jusqu’à 18:30
En direct
75