Aller au contenu
Cinq candidats issus des Premières Nations

«On verra probablement la première femme autochtone à l'Assemblée nationale»

«On verra probablement la première femme autochtone à l'Assemblée nationale»
Les co-porte-paroles de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois (à gauche) et Manon Massé (à droite)
Photo d'archives : La Presse Canadienne

À l’occasion de la Journée nationale des peuples autochtones, Québec solidaire a présenté mardi cinq candidats issus des Premières Nations en vue des élections générales du 3 octobre.

 Les candidatures de Michaël Ottereyes (Roberval), de Benjamin Gingras (Abitibi-Est) et de Maïté Labrecque-Saganash (Ungava) avaient déjà été dévoilées. 

La candidature du membre du Conseil des Abénakis d’Odanak Jacques Thériault Watso a été confirmée pour la circonscription de Nicolet-Bécancour. Elle est actuellement détenue par Donald Martel, de la Coalition Avenir Québec.

Par ailleurs, Gérard Brian se présente dans la circonscription de Saint-Laurent.

« Certains d’entre eux étaient déjà des membres impliqués au sein de Québec solidaire. Je ne cacherai pas que c’est un défi de se lancer en politique et encore plus pour des gens qui sont victimes de racisme et de préjugés. Nous allons les aider à constituer leur équipe, en les accompagnant, en s’assurant qu’ils aient les moyens financiers nécessaires… On parle de personnes de quatre nations différentes. »

« Notre objectif est que plus d’une de ces cinq personnes se retrouvent à l’Assemblée nationale. Je pense qu’on aura la possibilité d’y voir la première femme autochtone. Je parle de Maïté Labrecque-Saganash. »

Vous aimerez aussi

L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Quart de nuit
En ondes jusqu’à 03:00
En direct
75