Aller au contenu
Série entre le Rocket et les Thunderbirds

Joshua Roy jouera finalement son premier match professionnel

Joshua Roy jouera finalement son premier match professionnel
Joshua Roy
Photo: Courtoisie - Twitter / Rocket de Laval
0:00
5:55

Le Rocket de Laval joue mercredi soir le match numéro trois de sa finale de conférence de la Ligue américaine face aux Thunderbirds de Springfield.

Pour ce match, le jeune espoir des Canadiens et champion compteur de la LHJMQ cette saison, Joshua Roy, entrera finalement dans l'alignement lui qui a été promu chez le Rocket de Laval la semaine dernière après la fin de sa saison junior.

On soulignait plus tôt que son sort pouvait être directement lié à celui de Gabriel Bourque. Ce dernier ratera donc la rencontre lui qui est incommodé par une blessure. L’entraîneur Jean-François Houle a d'ailleurs donné une mise à jour de l’état de santé de ses blessés en matinée.

«C’est bien de voir Gabriel sur la patinoire ce matin, on verra plus tard aujourd’hui s’il est en mesure de jouer. Ce ne sera pas facile de le retenir. Il veut toujours jouer. S’il n’est pas en mesure de la faire, Joshua prendra sa place. Cédrick Paquette lui sera apte à jouer. C’est un joueur qui joue un style robuste, il joue physique. C’est donc dur sur son corps des fois.»

Selon Houle, les Thunderbirds vont tout faire pour entrer dans la tête du gardien Cayden Primeau.

«Ils vont essayer d’emmener beaucoup de rondelles au filet et déranger notre gardien, ça, c’est sûr. Depuis le début des séries, nous avons frustré nos adversaires en jouant un bon hockey défensif, il faut que ça se poursuive.»

Un aspect important à surveiller mercredi soir selon Houle sera la transition sur les changements de trios.

«Nous devrons faire attention à nos changements, surtout qu’ils ont un gardien qui aime bien jouer la rondelle. Nous avons travaillé sur cela cet après-midi. Parfois quand on est fatigué on veut revenir au banc, mais il faudra le faire sur de bons placements de rondelle.»

Finalement, l'entraîneur explique que la salle comble, qui est attendue à la Place Bell, sera un atout important pour son équipe.

«Springfield, ils savent que ce sera bruyant, mais en fait, ils ne savent pas à quel point ce le sera. Ce n'est pas un amphithéâtre normal. C'est très bruyant. Même derrière le banc nous avons de la difficulté à nous entendre. Il sera important de gérer nos émotions.»

Rappelons que la rencontre est prévue à 19h.

Vous aimerez aussi

Plus avec Patrick Lagacé

La pornographie rend-elle certaines pratiques sexuelles banales?
Un piano public fermé à la suite d'incivilités
« Réponds Éric, arrête de trouver des faux-fuyants »
L’écoute en direct débutera à la suite de ce message publicitaire.
Le Québec maintenant
En ondes jusqu’à 18:30
En direct
75